Naufrage tragique de migrants : la Grèce montrée du doigt par deux ONG

Image aérienne du navire qui a chaviré en juin dernier près des côtes grecques
Image aérienne du navire qui a chaviré en juin dernier près des côtes grecques Tous droits réservés Uncredited/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Human Rights Watch et Amnesty International accusent la Grèce de n'en avoir pas fait assez pour secourir les migrants dont le bateau avait chaviré en juin faisant au moins 750 victimes.

PUBLICITÉ

Deux grands groupes de défense des droits de l'Homme, Human Rights Watch et Amnesty International, accusent les autorités grecques de ne pas avoir enquêté de manière trop approfondie sur les circonstances du naufrage tragique d'un bateau de migrants il y a six mois. Des centaines de personnes vaient péri.

Selon les survivants, les secours sont arrivés trop tard et ont été peu efficaces. Le rapport des deux ONG conclut que les autorités grecques « n'en ont pas fait assez » pour enquêter sur l'échec présumé des efforts de sauvetage.

On estime qu'environ 750 personnes, pour la plupart originaires de Syrie, du Pakistan et d'Égypte, se trouvaient à bord d'un petit navire qui a chaviré près des côtes grecques, le 14 juin dernier. 

Seules 104 personnes ont été secourues et 82 corps ont été retrouvés.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les Grecs à la recherche de l'électricité la moins chère

La reconstruction de l'Ukraine au cœur d'un sommet international à Athènes

En Grèce, la mobilisation des agriculteurs ne faiblit pas