EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Russie : la candidate pacifiste Ekaterina Dountsova écartée de la présidentielle

Ekaterina Dountsova à Moscou, Russie, mercredi 20 décembre 2023.
Ekaterina Dountsova à Moscou, Russie, mercredi 20 décembre 2023. Tous droits réservés Alexander Zemlianichenko/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Alexander Zemlianichenko/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Commission électorale russe a invoqué des "erreurs dans des documents" soumis pour l'enregistrement de sa candidature.

PUBLICITÉ

La Commission électorale russe a écarté samedi la candidature à la présidentielle de la journaliste et ex-élue municipale Ekaterina Dountsova, qui milite pour la démocratie et la fin de l'assaut en Ukraine lancé il y a près de deux ans.

La Commission a invoqué des "erreurs dans des documents" soumis pour l'enregistrement de sa candidature par Ekaterina Dountsova, a indiqué la télévision russe.

La présidente de la Commission, Ella Pamfilova, a déclaré que celle-ci avait écarté à l'unanimité la candidature de cette femme de 40 ans à la présidentielle de mars prochain.

"Vous êtes une jeune femme, vous avez la vie devant vous", a déclaré Mme Pamfilova, s'adressant à la candidate.

Devant la presse, Ekaterina Dountsova a rapidement déploré une décision "triste" concernant "une initiative populaire".

Sur Telegram, elle a annoncé son intention de faire appel "demain" devant la Cour suprême russe. "Ce n'est pas fini", a-t-elle assuré.

Dans les faits, cette procédure ne devrait toutefois pas aboutir, toute candidature s'opposant frontalement à la politique du Kremlin n'ayant quasiment aucune chance d'être autorisée par les autorités.

Ekaterina Dountsova a également demandé aux dirigeants du petit parti libéral Iabloko de soutenir sa candidature.

"Nous ne pouvons pas rester les bras croisés ! C'est la dernière occasion légale pour les citoyens d'exprimer leur désaccord avec la politique menée par les autorités actuelles", a-t-elle exhorté sur Telegram.

"Les Russes doivent avoir le choix !", a-t-elle encore fait valoir.

"Des milliers de vies dépendent de votre décision", a-t-elle appuyé.

Par ailleurs, la présidente de la Commission électorale a indiqué samedi que 29 personnes au total avaient à ce stade déposé un dossier de candidature à la présidentielle, dont Vladimir Poutine.

M. Poutine, au pouvoir depuis 2000 (après avoir été Premier ministre en 1999), vise un nouveau mandat de six ans au Kremlin, une formalité tant l'opposition a été laminée ces dernières années avec une répression qui s'est accélérée depuis l'assaut de Moscou en Ukraine en février 2022.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Russie, une candidate "pour la paix" veut défier Vladimir Poutine à la présidentielle

Poutine promet une Russie qui "va de l'avant" et la victoire en Ukraine

Vladimir Poutine : "Je vais me présenter à la présidentielle"