Bande de Gaza : "Nous payons un très lourd tribut à la guerre", affirme Netanyahu

a
a Tous droits réservés Ohad Zwigenberg/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé dimanche que son pays payait "un très lourd tribut à la guerre", après la mort de 14 soldats depuis vendredi dans les combats contre le mouvement palestinien Hamas dans la bande de Gaza.

PUBLICITÉ

"Nous payons un très lourd tribut à la guerre, mais nous n'avons pas d'autre choix que de continuer à combattre", a déclaré M. Netanyahu à l'ouverture d'une réunion de son gouvernement après avoir rendu hommage aux militaires tués, ajoutant que "la guerre sera longue".

La mort de 14 soldats dans la bande de Gaza est l'un des plus lourds bilans enregistrés par l'armée israélienne en une période aussi courte depuis le début de son offensive terrestre le 27 octobre.

Selon les chiffres publiés par l'armée, 153 soldats ont été tués dans le territoire palestinien depuis le début de la guerre, déclenchée le 7 octobre par une attaque meurtrière sans précédent du Hamas sur le sol israélien.

Un autre soldat israélien a été tué vendredi dans le nord du pays par des tirs du mouvement libanais Hezbollah en provenance du Liban, portant à huit le nombre des militaires israéliens tués dans ce secteur depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, allié du Hezbollah, le 7 octobre.

"Que cela soit clair: la guerre sera longue. Nous nous battrons jusqu'au bout - jusqu'à la libération des otages, jusqu'à l'élimination du Hamas, et jusqu'à ce que nous restaurions la sécurité aussi bien dans le nord que dans le sud", a ajouté M. Netanyahu.

Quelque 250 personnes ont aussi été prises en otage lors de l'attaque du Hamas en Israël, et emmenées dans la bande de Gaza. Parmi ces otages, 129, dont certains pourraient être morts, sont encore à Gaza, d'après l'armée.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Israël a "plus ou moins accepté" la proposition de cessez-le-feu (responsable américain)

Des avions militaires américains larguent environ 38 000 repas sur Gaza

Gaza : les condamnations se multiplient à l'encontre d'Israël