Nouvel an : La Nouvelle-Zélande a été l'un des premiers pays à accueillir 2024

photo nouvel an
photo nouvel an Tous droits réservés TVNZ
Par somaya Aqad, Agences, Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

À l’autre bout de la planète, de la nouvelle Zélande en passant par Pékin, les pays du monde ont marqué leur passage à cette nouvelle année 2024.

PUBLICITÉ

À l’autre bout de la planète, certains pays ont célébré le nouvel an bien avant d’autres, c'est une question de fuseau horaires. La Nouvelle-Zélande a été l'un des premiers pays à accueillir 2024. Des feux d’artifices ont illuminé le ciel tandis que le sommet de la Sky Tower s'est illuminé de différentes couleurs tandis que les feux d'artifice explosaient dans le ciel nocturne.

En Australie, le pont du port de Sydney a été le point central d'un célèbre feu d'artifice de minuit et d'un spectacle de lumières regardés chaque année par environ 425 millions de personnes dans le monde, selon les autorités de la ville.

Plus de policiers que jamais ont été déployés à Sydney pour assurer la sécurité de plus d'un million de personnes - soit l'équivalent d'un habitant de la ville sur cinq - qui convergent vers le front de mer du port pour profiter des meilleures vues possibles, ont déclaré les autorités gouvernementales de l'État dans un communiqué.

 À Hong Kong, de nombreux fêtards ont campé tôt le matin pour avoir la meilleure vue sur un incroyable feu d’artifice musical de 12 minutes, dépassant en couverture et en durée tous les précédents spectacles de la veille du Nouvel An dans la ville.

Pékin a accueilli 2024 avec un compte à rebours au Capital Steel Park,  un site touristique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

De Sydney à Paris, le monde a célébré le Nouvel-An

New-York : les illuminations du nouvel an ont été dévoilées à Times Square

No Comment | La parade du nouvel an lunaire est de retour à Chinatown