Polémique aux Etats-Unis après l’hospitalisation cachée du secrétaire d’Etat à la Défense

Le secrétaire d'Etat américain à la Défense, Lloyd Austin, le 18 décembre 2023.
Le secrétaire d'Etat américain à la Défense, Lloyd Austin, le 18 décembre 2023. Tous droits réservés Maya Alleruzzo/Copyright 2023 The AP All rights reserved
Par avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le 22 décembre dernier, Lloyd Austin, 70 ans, a été opéré sous anesthésie générale pour un cancer de la prostate sans avoir prévenu la Maison Blanche et son secrétaire adjoint.

PUBLICITÉ

Quand un secret médical se transforme en scandale politique. L'hospitalisation cachée du secrétaire d'Etat à la Défense (le ministre des armées aux Etats-Unis) suscite une vie polémique outre-Atlantique plaçant dans l'embarras le gouvernement de Joe Biden.

Le 22 décembre dernier, Lloyd Austin, 70 ans, a été opéré pour un cancer de la prostate sans avoir prévenu ni la Maison Blanche, ni sa secrétaire adjointe à la Défense.

Une apparente entorse au protocole gouvernemental même si le ministre est sorti de l’hôpital le lendemain de son opération. Problème : le 1er janvier, après une visioconférence avec la Maison Blanche sur la situation au Moyen-Orient, Lloyd Austin a ressenti une douleur aiguë, causée par une infection des voies urinaires. Une ambulance a dû le ramener à l'hôpital. Ce n'est que le lendemain, le 2 janvier, que plusieurs conseillers du secrétaire à la Défense ont alors découvert où leur patron se trouvait. Même le chef d'état-major des forces armées, le général Charles Brown, ignorait apparemment l'état de santé du ministre.

Bien que les médecins affirment que Lloyd Austin est en bonne voie de rétablissement, cette affaire a immédiatement soulevé d'innombrables questions quant au manque de transmission d’information et sur l'impact du diagnostic du ministre et ses conséquences sur sa capacité à exercer ses fonctions. 

Le secret entourant cette hospitalisation du secrétaire à la Défense a mis la Maison Blanche sur la défensive d'autant qu'après l'ère Trump, l’administration de Joe Biden s'est engagée à restaurer la vérité et la transparence au sein du gouvernement fédéral.

La controverse a donc déclenché une enquête sur les protocoles en place pour prévenir de nouveaux couacs et le Pentagone est en train d'examiner ses propres procédures suite à cette erreur.

De hauts responsables républicains du Congrès se sont engouffrés dans la brèche et enquêtent désormais pour savoir si le ministre a ignoré les exigences légales pour informer le Congrès.

Le manque de divulgation d'information du secrétaire d’Etat est considéré comme une erreur directe qui sape le message de Joe Biden.

L'attention accordée au secret médical d'un haut responsable remet également la lumière sur le propre état de santé de Joe Biden alors que le président le plus âgé de l'histoire brigue un autre mandat et est régulièrement confronté aux questions et aux inquiétudes des électeurs concernant son âge.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

États-Unis : Gaza s'invite dans la primaire démocrate du Michigan

États-Unis : Donald Trump a remporté samedi la primaire républicaine de Caroline du Sud

Donald Trump condamné à une amende de 355 millions de dollars pour fraudes financières