Les transporteurs polonais suspendent leur blocage de la frontière ukrainienne

Les transporteurs polonais suspendent leur blocage de la frontière ukrainienne
Les transporteurs polonais suspendent leur blocage de la frontière ukrainienne Tous droits réservés Alberto Pezzali/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Magdalena Chodownik
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les chauffeurs routiers polonais suspendent leur grève aux postes frontières polono-ukrainiens. Ils espèrent ainsi arriver à un accord avec le nouveau gouvernement.

PUBLICITÉ

Le nouveau gouvernement polonais a conclu un accord avec les chauffeurs routiers qui bloquent depuis des mois les postes frontières polono-ukrainiens pour dénoncer une concurrence déloyale entre les transporteurs. Ceux-ci ont accepté de suspendre leur action pour permettre de nouvelles négociations.

"Oui, un accord a été trouvé et, pour être honnête, nous espérons que ce soit le début d'une résolution de cette situation compliquée" affirme Paweł Śliz, député de Pologne 2050 - de la Troisième Voie.

Les premiers conducteurs ukrainiens ont réussi à traverser sans obstacles majeurs. Cette solution temporaire leur permet de rentrer enfin chez eux après un long voyage dans des conditions météorologiques difficiles.

"Nous attendons depuis ce soir, mais ça se passe bien, ça continue d'avancer... Direction la maison, la femme attend avec les enfants et le reste de la famille, et les chauffeurs polonais sont aussi attendus par leurs femmes et leurs enfants" commente Sergii, chauffeur de camion ukrainien.

Même si les conducteurs polonais annoncent qu'ils continueront à défendre leurs revendications, ils affirment vouloir donner une chance aux négociations avec le gouvernement. Jacek Sokol, porte-parole de la grève des camionneurs, affirme " nous__avons donné au gouvernement polonais du temps jusqu'au 1er mars pour que nous puissions simplement nous asseoir et voir ce qu'il a réussi à faire pour nous. Un petit succès est que, du côté ukrainien, les véhicules qui sont sur le point d'entrer en Pologne sont déjà exclus de ce que l'on appelle la "file d'attente électronique", et ils peuvent s'inscrire jusqu'à 20 heures et quitter l'Ukraine en premier, nous pouvons donc déjà voir ici les premiers actes de bonne volonté du côté ukrainien".

La suspension de la grève à trois postes frontaliers est temporaire et les négociations et arrangements sont toujours en cours. Ainsi, pour connaître leur forme définitive, les camionneurs devront attendre.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Pologne, la confusion demeure après le limogeage des dirigeants des médias publics

Déblocage de la frontière entre la Pologne et l'Ukraine

Blocage à la frontière Pologne-Ukraine: Bruxelles fustige Varsovie