Des milliers de Palestiniens fuient l'ouest de Gaza après l'alerte donnée par Israël

Le conflit a fait plus de 26 637 morts depuis début octobre côté palestinien.
Le conflit a fait plus de 26 637 morts depuis début octobre côté palestinien. Tous droits réservés Adel Hana/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Par Greta Ruffino
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Parallèlement, le risque d'escalade se poursuit entre Téhéran et Washington.

PUBLICITÉ

Des milliers de Palestiniens fuient l'ouest de la bande de Gaza après l'alerte donnée par les autorités israéliennes et tentent de trouver refuge dans d'autres zones, notamment du côté de Rafah. Le risque d'escalade du conflit se précise entre l'Iran et les Etats-Unis, deux jours après la mort de trois soldats américains lors d'une attaque de drone en Jordanie. Une attaque attribuée à des groupes pro-Iraniens par Washington, qui tente de rassurer la communauté internationale.

"Il n'y a pas de raison pour que nos réponses, quelles qu'elles soient, aient un impact sur nos capacités à essayer de faire libérer les otages", assure John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la présidence américaine. "Et comme je l'ai dit la semaine dernière, et je le redis aujourd'hui, ces discussions se poursuivent. Nous pouvons dire qu'elles ont été constructives,et qu'elles vont dans le bon sens".

A Gaza, une mosquée et un cimetière ont été détruits à Khan Younès par l'armée israélienne, selon laquelle ces sites donnaient accès au réseau de tunnels du Hamas. 

Ce lundi, une frappe israélienne a fait plusieurs morts dans la banlieue de Damas en Syrie, selon les autorités du pays. Un lieu qui abritait des membres de milices soutenues par l'Iran selon l'opposition syrienne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Tsahal a détruit "17 des 24 bataillons" du mouvement islamiste à Gaza, affirme Benyamin Nétanyahou

Joe Biden approuve des frappes de représailles contre les militants soutenus par l'Iran

Gaza : 80 corps non identifiés enterrés dans un charnier