Le Kosovo suspend l’interdiction des transactions en dinars serbes

EBU
EBU Tous droits réservés Bojan Slavkovic/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Somaya Aqad,
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Kosovo dont la monnaie est l’euro mais où quelque 120 000 Serbes vivent dans le nord du pays, a suspendu et reporté sine die l’interdiction des transactions en dinars serbes, presser par plusieurs pays occidentaux.

PUBLICITÉ

Sous la pression de plusieurs pays occidentaux, le Kosovo a finalement suspendu l’interdiction des transactions en dinars serbes, initialement prévue.

Au cours du mois de janvier dernier, la banque centrale de Pristina avait annoncé qu’à partir du 1er février, seul l’euro serait autorisé pour les paiements en espèce et les paiements électroniques dans le pays.

Cette mesure reportée, préoccupe la communauté serbe installée au nord du Kosovo, qui compte 120 000 serbes et utilisent cette monnaie.

La majeure partie de la population du Kosovo utilise l'euro, bien que le pays ne fasse pas partie de l'Union européenne. Toutefois, certaines régions du nord du Kosovo, peuplées principalement de Serbes, continuent d'utiliser le dinar. Nombre d'entre elles dépendent du gouvernement serbe pour leur soutien financier, souvent fourni en dinars et en espèces.

La plupart des Serbes vivant dans le nord du Kosovo sont des fonctionnaires et perçoivent leur salaire et leur pension en dinars.

Plusieurs gouvernements occidentaux avaient dénoncé la décision de Pristina, craignant un regain de tension entre la Serbie et le Kosovo

Le gouvernement Kosovar s'est engagé à des périodes de transition pour que les citoyens puissent s’adapter aussi vite que possible. Tout en précisant que seule l’euro  reste la seule monnaie officielle.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Serbie : les véhicules immatriculés au Kosovo peuvent désormais circuler librement

Serbie : des milliers de manifestants réclament de nouvelles élections

La Serbie accepte les voitures avec des plaques d'immatriculation du Kosovo