Aviation : des boulons manquaient sur le 737 d'Alaska Airlines

AP
AP Tous droits réservés Elaine Thompson/Copyright 2020 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des boulons manquaient sur le Boeing 737 MAX 9 d'Alaska Airlines dont une porte s'était détachée en vol le 5 janvier dernier

PUBLICITÉ

Quatre boulons manquaient sur le 737 MAX 9 dont une porte s'était détachée en pleine ascension de l'avion le 5 janvier dernier.

C'est la conclusion de l'enquête de l'Agence américaine de sécurité des transports (NTSB).

Les enquêteurs mettent en cause Boeing.

Selon eux, des employés de l'avionneur ont retiré les boulons lors d'une inspection de l'appareil en octobre de l'année dernière.

Peu après l'incident, la compagnie United Airlines avait trouvé sur des appareils du même modèles des "boulons qui nécessitaient d'être resserrés".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pourquoi les vols opérés par Ryanair seront-ils plus chers cet été ?

Russie: l’influent blogueur nationaliste Igor "Strelkov" Guirkine arrêté pour extrémisme

Etats-Unis: la suspension des vols intérieurs levée après une brève interruption