PUBLICITÉ

Volodymyr Zelensky dévoile les pertes humaines ukrainiennes, 31 000 soldats auraient été tués

Volodymyr Zelensky
Volodymyr Zelensky Tous droits réservés Evgeniy Maloletka/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Evgeniy Maloletka/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Les retards dans l'aide militaire occidentale promise à l'Ukraine coûtent des vies, selon le ministre de la Défense. 31 000 soldats ukrainiens auraient été tués en deux ans, annonce le président Zelensky.

PUBLICITÉ

Alors que l'Ukraine est entrée samedi dans sa 3e année de guerre contre l'envahisseur russe, Rustan Umerov, le ministre ukrainien de la Défense, a déclaré lors d'une conférence à Kyiv que la moitié du soutien militaire occidental promis à son pays n'arrivait pas à temps, ce qui complique la tâche des planificateurs militaires et coûterait finalement la vie aux soldats ukrainiens.

Pour compléter ce que son ministre venait de déclarer, le président ukrainien a levé lui-même le voile sur un secret-défense jusque-là bien gardé. Volodymyr Zelensky a annoncé 31 000 soldats ukrainiens avaient été ces deux dernières années. C'est la première fois qu'un officiel aborde le sujet. 

Voici ce qu'il a dit : _"31 000 militaires ukrainiens ont été tués dans cette guerre. C'est ni 300 000, ni 150 000, et pas les mensonges de Poutine et de son cercle trompeur. Néanmoins, chacune de ces pertes représente pour nous un grand sacrifice". _

Le dirigeant ukrainien a précisé qu'il ne divulguerait pas le nombre de soldats blessés ou portés disparus. Il a également déclaré que "des dizaines de milliers de civils" avaient été tués dans les zones occupées d’Ukraine, mais qu’aucun chiffre précis ne serait disponible avant la fin de la guerre.

"Nous ne savons pas combien de nos civils ils ont tués. Nous ne le faisons pas", a-t-il précisé.

En décembre 2023, un rapport des renseignements américains déclassifié évoquait quant à lui le chiffre de 70 000 soldats ukrainiens qui auraient été tués et entre 100 000 et 120 000 blessés, avait révélé le New York Times en août 2023 en s’appuyant sur des estimations d’officiels américains. Les pertes russes seraient plus élevées : 120 000 soldats russes seraient morts entre le début de la guerre et août 2023 et entre 170 000 à 180 000 auraient été blessés.

La Russie de son côté a fourni peu de chiffres officiels sur les victimes. Les données les plus récentes du ministère de la Défense, publiées en janvier 2023, font état d’un peu plus de 6 000 morts, bien que les rapports des responsables américains et britanniques estiment ce chiffre nettement plus élevé.

Le média russe indépendant Mediazona a déclaré samedi qu'environ 75 000 hommes russes sont morts en 2022 et 2023 en combattant dans la guerre. Une enquête conjointe publiée par Mediazona et Meduza, un autre site d’information russe indépendant, indique que le rythme des pertes russes en Ukraine ne ralentit pas et que Moscou perd environ 120 hommes par jour.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : le bilan de deux ans de guerre en chiffres

L'Ukraine plongée dans l'obscurité alors que la Russie s'attaque au réseau électrique

La nouvelle loi ukrainienne sur la mobilisation est entrée en vigueur