Stabilité et Sécurité : les priorités du Parti populaire européen

Manfred Weber d'Allemagne et la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, lors du congrès du PPE à Bucarest, Roumanie, le 7 juillet 2024.
Manfred Weber d'Allemagne et la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, lors du congrès du PPE à Bucarest, Roumanie, le 7 juillet 2024. Tous droits réservés Andreea Alexandru/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Andreea Alexandru/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Congrès du Parti populaire européen a officiellement entériné la candidature d'Ursula von der Leyen. Plus hauts responsables du parti se sont entretenus avec Euronews.

PUBLICITÉ

La campagne est lancée : le Congrès du Parti populaire européen, qui réunit eurodéputés, patrons de partis et pas moins de 12 chefs d'État ou de gouvernement a officiellement entériné la candidature d'Ursula von der Leyen. Plusieurs hauts responsables se sont entretenus avec Euronews Roumanie et Euronews Bruxelles lors de leur conférence à Bucarest.

"Nous envoyons un message de stabilité en ces temps d'incertitude liés à la guerre en Europe et au défi économique au niveau mondial avec la Chine. Nous maintenons l'unité de l'Europe. C'est notre message principal. Nous avons besoin d'un leadership fort et ferme" explique Manfred Weber, Président du Parti populaire européen.

Le Pacte Vert, qui accompagne l'Union européenne dans sa transition écologique, a été l’une des réalisations marquantes de la commission Von Der Leyen. Manfred Weber assure que cette politique n'est pas menacée par la contestation agricole.

"J'ai 52 ans et je vous le dis, de ma génération, la lutte contre le changement climatique est probablement la tâche la plus grande, la plus importante pour nous tous. C'est une question historique d'arrêter le changement climatique. C'est pourquoi notre engagement est clair : nous sommes le parti de la lutte contre le changement climatique" ajoute Manfred Weber.

L'ancien président de la Commission José Manuel Barroso a déclaré à Euronews que le Pacte vert serait menacé si l'Union européenne ne parvenait pas à prendre en compte les préoccupations du monde agricole : "bien sûr, l'Union européenne doit continuer à jouer un rôle de leader en matière de transition verte. En même temps, elle doit le faire dans le respect des préoccupations sociales des citoyens et sans imposer trop de coûts à ceux qui sont les plus vulnérables. va dresser une partie de notre population contre l'agenda vert. Ce serait une erreur. Et nous devons également poursuivre nos engagements en matière de transition verte, mais sans mettre notre industrie et notre agriculture dans une situation de désavantage compétitif par rapport aux autres parties du monde. reste du monde."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ursula von der Leyen, candidate principale du PPE pour les élections européennes

Elections 2024 : quel rôle joue le vote électronique et quel est son degré de sécurité ?

Analyse : A Rome, les socialistes mettent en garde contre un "réel danger" à l'approche des élections européennes