PUBLICITÉ

OTAN : un 75e anniversaire marqué par la question du soutien à l'Ukraine

Les 75 ans de l'OTAN célébrés au siège de l'Alliance, à Bruxelles, jeudi 4 avril 2024.
Les 75 ans de l'OTAN célébrés au siège de l'Alliance, à Bruxelles, jeudi 4 avril 2024. Tous droits réservés Geert Vanden Wijngaert/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Geert Vanden Wijngaert/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a demandé aux alliés des systèmes de défense aérienne Patriot.

PUBLICITÉ

L'OTAN a fêté ses 75 ans de défense collective en Europe et en Amérique du Nord, et ses principaux diplomates ont promis jeudi de maintenir le cap en Ukraine, alors que les troupes russes, mieux armées, affirment leur contrôle sur le champ de bataille.

Cet anniversaire intervient alors que l'alliance, qui compte aujourd'hui 32 pays, étudie un plan visant à fournir un soutien militaire plus prévisible et à plus long terme à l'Ukraine. En proie à des pénuries de munitions, l'Ukraine a abaissé cette semaine l'âge de la conscription militaire de 27 à 25 ans afin de reconstituer ses rangs épuisés et a demandé des défenses aériennes supplémentaires pour contrer les attaques de missiles balistiques russes.

"Je ne voulais pas gâcher la fête d'anniversaire de l'OTAN, mais je me suis senti obligé de délivrer, au nom des Ukrainiens, un message qui donne à réfléchir sur l'état des attaques aériennes russes contre mon pays, qui détruisent notre système énergétique, notre économie et tuent des civils", a déclaré le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, qui participait à une réunion du Conseil OTAN-Ukraine.

M. Kuleba a remercié les Alliés d'avoir accepté de commencer à identifier les stocks de batteries de missiles Patriot qui pourraient être envoyés à l'Ukraine. Le Patriot "est le seul système qui intercepte efficacement les missiles balistiques", a-t-il déclaré.

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken, s'exprimant avant la rencontre avec M. Kuleba, a déclaré que "le soutien à l'Ukraine, la détermination de tous les pays représentés ici à l'OTAN, restent solides comme le roc".

"Nous ferons tout ce que nous pouvons, les alliés feront tout ce qu'ils peuvent, pour que l'Ukraine ait ce dont elle a besoin pour continuer à faire face à l'agression continue de la Russie contre l'Ukraine, agression qui s'aggrave de jour en jour", a-t-il déclaré.

Toutefois, M. Blinken a également reconnu le malaise de l'alliance face aux craintes que l'engagement des États-Unis envers l'Ukraine et l'OTAN ne s'affaiblisse, en particulier si l'ancien président Donald Trump reprenait la Maison Blanche lors des élections de novembre. D'ores et déjà, le Congrès hésite à approuver un projet de loi de financement supplémentaire massif qui prévoit une aide importante pour l'Ukraine. Le scepticisme de M. Trump à l'égard de l'OTAN est bien connu.

"Le message de Bruxelles est clair : ce vote n'arrivera jamais assez tôt", a déclaré M. Blinken aux journalistes à l'issue de ses réunions, en faisant référence au financement de l'Ukraine. "J'ai également entendu cela d'un allié après l'autre : notre engagement, notre engagement est indispensable pour cette alliance."

"J'ai également entendu parler de l'impact profond qu'aurait sur la sécurité mondiale le fait que les États-Unis reviennent, de quelque manière que ce soit, sur leurs engagements", a-t-il ajouté. "Je suis d'accord avec cela. Et c'est aussi un message que j'ai l'intention de transmettre aux États-Unis et à notre Congrès."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Norvège va augmenter son budget militaire de près de 52 milliards d'euros sur 12 ans

No Comment : un mort et deux blessés après la chute d'une section de grue en Floride

L'Ukraine plongée dans l'obscurité alors que la Russie s'attaque au réseau électrique