PUBLICITÉ

Rupture d'un barrage en Russie : des milliers d'habitants évacués

Des milliers de logements ont été engloutis sous les eaux.
Des milliers de logements ont été engloutis sous les eaux. Tous droits réservés AP/Russian Emergency Ministry Press Service
Tous droits réservés AP/Russian Emergency Ministry Press Service
Par euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

En Russie, la ville d'Orsk a dû être évacuée d'urgence après la rupture d'un barrage près de la frontière avec le Kazakhstan.

PUBLICITÉ

Les inondations provoquées par la montée des eaux du fleuve Oural ont détruit un barrage dans une ville proche de la frontière entre la Russie et le Kazakhstan, obligeant quelque 2 000 personnes à évacuer, ont annoncé les autorités locales.

Le barrage s'est rompu vendredi soir dans la ville d'Orsk, dans la région d'Orenbourg, à moins de 20 kilomètres au nord de la frontière, selon le maire d'Orsk, Vasily Kozupitsa. Samedi matin, plus de 2 400 immeubles résidentiels dans cette ville de 200 000 habitants ont été inondés et l'électricité a été coupée dans plusieurs zones. Les efforts d'évacuation se poursuivent.

Des images d’Orsk montraient de l’eau recouvrant les rues parsemées de maisons à un étage.

Selon les autorités locales, le barrage pouvait résister à des niveaux d'eau allant jusqu'à 5,5 mètres, mais samedi matin, le niveau de l'eau avait atteint environ 9,3 mètres.

Les autorités ont également indiqué que des inondations avaient touché d'autres localités de la région, situées dans les montagnes de l'Oural, provoquant l'évacuation de près de 4 000 personnes. Le fleuve Oural, long d'environ 2 428 kilomètres, coule de la partie sud de l'Oural jusqu'à l'extrémité nord de la mer Caspienne, en passant par la Russie et le Kazakhstan.

Une enquête pénale a été ouverte pour déterminer si des violations des règles de sécurité dans la construction de l'ouvrage pourraient être à l'origine de la rupture du barrage.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Estonie fait face à une hausse des attaques hybrides russes

Pologne : plusieurs arrestations dans le cadre d'un complot de sabotage russe présumé

Crues du printemps : les Européens ont les pieds dans l'eau