PUBLICITÉ

Après six mois de guerre à Gaza, Israël a retiré ses troupes du sud de l'enclave

Les forces de défenses israéliennes terrestres se sont retirées samedi du sud de la bande de Gaza.
Les forces de défenses israéliennes terrestres se sont retirées samedi du sud de la bande de Gaza. Tous droits réservés Nasser Ishtayeh/AP
Tous droits réservés Nasser Ishtayeh/AP
Par euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Après six mois de guerre à Gaza, Israël a retiré samedi ses troupes du sud de l'enclave. Tsahal affirme avoir tué plus de 13 000 combattants du Hamas depuis le 7 octobre dernier.

PUBLICITÉ

Alors que le conflit à Gaza est entré dimanche dans son septième mois, les Forces de défense israéliennes ont retiré samedi soir toutes leurs troupes terrestres du sud de la bande de Gaza. Les médias israéliens ont rapporté qu'il ne resterait qu'une seule brigade pour protéger le couloir par lequel les ONG acheminent l'aide vers le nord de l'enclave palestinienne.

A propos de l'aide humanitaire et de la mort des sept humanitaires tués par Tsahal lundi dernier, l'armée israélienne a confirmé que deux erreurs dramatiques avaient bbel et bien été commises (des officiers ont notamment ignoré un message détaillant les véhicules du convoi qui a été ciblé).

Les groupes de défense des droits de l'homme et les bénévoles affirment que le problème ne vient pas des violations des règles par les soldats mais des règles elles-mêmes.

Selon le secrétaire général de l'ONU, António Guterres, 196 travailleurs humanitaires ont été tués à Gaza depuis le début de la guerre.

 Concernant le bilan humain, selon le ministère de la Santé dirigé par le Hamas, plus de 33 000 personnes auraient été tuées à Gaza en six mois de guerre.

L'armée israélienne affirme de son côté avoir tué plus de 13 000 membres du Hamas à Gaza et environ 1 000 terroristes en Israël depuis le 7 octobre. Israël a réaffirmé que son armée attaquait les combattants et les infrastructures du Hamas et tentait de minimiser les pertes civiles.

En Égypte, et à l’heure où la pression sur Israël s’accentue, les pourparlers indirects pour mettre fin au conflit ont néanmoins repris.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

À Gaza, 1,1 million de personnes menacées de famine, selon le PAM

Après six mois de guerre à Gaza, l'isolement d'Israël s'accroît, mais l'issue reste incertaine

MAJ: Israël annule la décision de confisquer le matériel de diffusion d'AP