PUBLICITÉ

Le chef de l'armée kényane, le général Francis Ogolla, est mort dans un accident d'hélicoptère

Le chef de l'armée kényane, le général Francis Ogolla, est mort dans un accident d'hélicoptère à l'ouest du pays.
Le chef de l'armée kényane, le général Francis Ogolla, est mort dans un accident d'hélicoptère à l'ouest du pays. Tous droits réservés Brian Inganga/AP
Tous droits réservés Brian Inganga/AP
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le chef de l'armée kényane, le général Francis Ogolla, est mort dans un accident d'hélicoptère à l'ouest du pays, a annoncé jeudi le président William Ruto, qui a décrété trois jours de deuil national.

PUBLICITÉ

Le chef de l'armée kényane, le général Francis Ogolla, est mort dans un accident d'hélicoptère à l'ouest du pays, a annoncé jeudi le président William Ruto, qui a décrété trois jours de deuil national.

L'hélicoptère transportait 11 personnes, dont le général Ogolla, lorsqu'il s'est écrasé jeudi et a pris feu dans une zone reculée près de la frontière avec l'Ouganda, tuant neuf personnes à bord, selon le président. Deux militaires ont survécu.

Les causes de l'accident ne sont pas claires

Selon le président Ruto, l'appareil était un hélicoptère développé dans les années 1950,  largement utilisé par l'armée américaine durant la guerre du Vietnam. Selon les médias kényans, il s'agirait du cinquième accident d'hélicoptère militaire en 12 mois, avec des appareils vieux et mal entretenus.

Le général Ogolla, âgé de 61 ans, effectuait une tournée dans la région occidentale du pays, en proie à des troubles et fréquemment attaquée par des bandits locaux.

Il avait été nommé chef des forces de défense du Kenya en avril de l'année dernière, après le départ à la retraite du général Robert Kibochi.

Une controverse politique a entouré  Francis Ogolla avant même sa nomination, lorsqu'il a été accusé par le président de la commission électorale du pays de faire partie d'une délégation du Conseil national de sécurité qui a tenté d'influencer le résultat des élections générales de 2022 au détriment du président Ruto.

Ce dernier a expliqué par la suite qu'il avait appelé le général Ogolla avant sa nomination et lui avait dit que, malgré la controverse électorale, il était le plus qualifié pour le poste.

Le général Ogolla a rejoint les forces militaires du Kenya il y a 40 ans. Il était diplômé de l'École militaire de Paris, du Collège de défense nationale du Kenya, de l'Université Egerton et de l'Université de Nairobi. Le général Ogolla laisse dans le deuil son épouse Aileen, deux enfants et un petit-fils.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Début des cérémonies de funérailles du président iranien Ebrahim Raïssi

Les Îles Canaries face au défi migratoire

Famine au Soudan : la communauté internationale promet plus de 2 milliards d'euros d'aide