EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Gaza : Israël indique que les conditions pour mettre fin à la guerre n'ont pas changé

Des soldats israéliens dans la bande de Gaza, le 8 décembre 2023.
Des soldats israéliens dans la bande de Gaza, le 8 décembre 2023. Tous droits réservés AP Photo/Moti Milrod, Haaretz, File
Tous droits réservés AP Photo/Moti Milrod, Haaretz, File
Par Euronews avec AP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu rappelle que ses objectifs sont la "destruction du Hamas" et la "libération de tous les otages".

PUBLICITÉ

Le communiqué du bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu intervient un jour après que le président américain Joe Biden a exposé une "proposition israélienne" pour mettre fin à la guerre dans la bande de Gaza.

« Les conditions posées par Israël pour mettre fin à la guerre n'ont pas changé : la destruction des capacités militaires et administratives du Hamas, la libération de tous les otages et la garantie que Gaza ne constitue plus une menace pour Israël », indique le communiqué. « Selon la proposition, Israël continuera d'insister pour que ces conditions soient remplies avant qu'un cessez-le-feu permanent ne soit mis en place ».

Vendredi, M. Biden a affirmé que le groupe islamiste n'était « plus capable » de mener une attaque de grande envergure contre Israël, comme celle du 7 octobre qui a déclenché la guerre. Il a exhorté Israël et le Hamas à parvenir à un accord pour la libération d'une centaine d'otages ainsi que des corps d'une trentaine d'autres, en vue d'un cessez-le-feu prolongé.

Ce que contient la proposition de Joe Biden

La première phase de l'accord proposé par M. Biden durerait six semaines et comprendrait un « cessez-le-feu total et complet », le retrait des forces israéliennes de toutes les zones densément peuplées de Gaza et la libération d'un certain nombre d'otages, notamment des femmes, des personnes âgées et des blessés, en échange de la libération de centaines de prisonniers palestiniens.

La deuxième phase comprendrait la libération de tous les otages encore en vie, y compris les soldats masculins, et le retrait des forces israéliennes de Gaza.

La troisième phase prévoit le début d'une reconstruction majeure de Gaza, qui pourrait durer des décennies après la dévastation causée par la guerre.

M. Biden a reconnu qu'il serait difficile de maintenir la proposition sur les rails, un certain nombre de « détails devant être négociés » pour passer de la première à la deuxième phase. M. Biden a indiqué que si le Hamas ne respectait pas les engagements pris dans le cadre de l'accord, Israël pourrait reprendre ses opérations militaires.

Le Hamas a déclaré vendredi qu'il considérait la proposition « positivement » et a appelé Israël à s'engager explicitement en faveur d'un accord comprenant un cessez-le-feu permanent, un retrait complet des troupes israéliennes de Gaza, un échange de prisonniers et d'autres conditions.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Joe Biden annonce une proposition israélienne pour mettre fin à la guerre de Gaza

Rafah : les réfugiés obligés de quitter des camps qui ne sont plus en "zone sûre"

Guerre à Gaza : au moins 37 personnes ont été tuées dans une frappe israélienne