EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Serbie : le projet controversé de mine de lithium de nouveau sur la table

a
a Tous droits réservés Olivier Hoslet/AP
Tous droits réservés Olivier Hoslet/AP
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le gouvernement serbe veut relancer le projet de mine de lithium, qu’il avait abandonné en 2022 face à la mobilisation populaire.

PUBLICITÉ

C’était en 2021 à Belgrade. Des manifestants avaient envahi cette autoroute pour protester contre un projet minier. La mobilisation avait poussé le gouvernement serbe à annoncer officiellement la fin du projet en 2022.

Mais voilà, deux ans plus tard, ce projet controversé est de nouveau sur la table, d’après le président serbe. La mine de lithium sera exploitée par le géant minier Rio Tinto qui, face à la controverse, défend ce projet avec précaution.

"La publication de ces plans ne signifie pas que la mise en œuvre du projet se poursuit. S'il se concrétise, les études seront soumises à la procédure régulière prévue par la loi, ce qui implique un débat public", explique Marijanti Babić, représentante de Rio Tinto en Serbie.

Les réserves de lithium, découvertes en 2004, sont situées à Jadar, dans l’ouest du pays. Elles seraient les plus importantes d’Europe.

Mais plusieurs organisations craignent que la région soit dévastée par l’extraction de ce métal, qui pourrait avoir un impact sur la qualité de l’eau. Il y a deux ans, l'Académie serbe des sciences et des arts avait alerté sur les conséquences environnementales.

"La mise en œuvre du projet Jadar entraînerait une dévastation massive des espaces, des changements permanents dans la nature même des paysages, une dégradation des terres, des forêts, des eaux de surface et souterraines, le déplacement des résidents locaux, l'arrêt des activités agricoles durables et rentables", a déclaré Velimir Radmilović, de l'académie serbe des sciences et des arts.

Ce projet vise à produire 58 000 tonnes de lithium par an. Un volume qui permettrait de fournir, “17 % de la production européenne annuelle de véhicules électriques”, selon le président serbe Alexander Vucic. Pour le gouvernement, ce projet entraînerait une véritable révolution pour le pays et la région.

"On peut avoir une activité économique et préserver l'écologie et l'environnement, ainsi que les populations. L'avantage stratégique de la Serbie réside dans les minerais et dans les minéraux. Nous devons prendre en compte les intérêts nationaux et ceux de notre peuple et non les intérêts des entreprises privées", explique Miloš Vučević, le Premier ministre serbe.

Selon les autorités, la Serbie pourrait exploiter son gisement de lithium dès 2028. Les défenseurs de l’environnement promettent de se remobiliser contre ce projet.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : des milliers de poissons morts sortis d'une rivière dans le sud du Brésil

No Comment : 34e édition de la "Descente joyeuse" en Serbie

Bruxelles : échec des pourparlers entre la Serbie et le Kosovo