EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Russie : ouverture du procès d'un journaliste américain

a
a Tous droits réservés AP/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés AP/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le procès du journaliste américain Evan Gershkovich s’est ouvert en Russie. Accusé d’espionnage, il encourt une peine de 20 ans de prison.

PUBLICITÉ

C’est dans ce tribunal d’Ekaterinbourg, dans l’ouest de la Russie, que s’est ouvert, ce mercredi, le procès d’Evan Gershkovich. La presse a eu brièvement accès à la salle d’audience avant le début du procès, qui s’est tenu à huis clos.

C’est dans cette ville que le journaliste américain a été arrêté il y a plus d’un an, en mars 2023, lors d’un reportage sur l’un des principaux fabriquant d’armement russe.

Les enquêteurs le soupçonnent d’avoir voulu collecter des informations secrètes pour le compte de la CIA. S'il est reconnu coupable, le reporter du Wall Street journal encourt une peine de 20 ans de prison. Evan Gershkovich rejette formellement ces accusations. Ses proches dénoncent une affaire montée de toute pièce par Moscou.

Après cette première comparution, le tribunal a précisé que la prochaine audience aura lieu au mois d’août. En attendant, le journaliste restera en détention provisoire.

Sur le plan diplomatique, Vladimir Poutine avait reconnu il y a quelques semaines que des discussions étaient en cours avec Washington pour un échange de prisonniers qui permettrait la libération du journaliste.

D'autres citoyens américains sont actuellement détenus en Russie. Parmi eux, une journaliste et un ancien marine, qui purge une peine de 16 ans de prison pour espionnage.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un avion de ligne russe s'écrase à vide près de Moscou, tuant les 3 membres de l'équipage

La Russie émet un mandat d'arrêt contre Ioulia Navalnaïa, la veuve d’Alexeï Navalny

No comment : le Premier ministre indien Narendra Modi en visite à Moscou