EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le Qatar, une étape clé pour les arts martiaux mixtes au Moyen-Orient

Le Qatar, une étape clé pour les arts martiaux mixtes au Moyen-Orient
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Euronews
Publié le
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les arts martiaux mixtes continuent de gagner en popularité au Qatar. La région du Golfe constitue un marché prometteur pour les organisations internationales comme ONE et le PFL.

PUBLICITÉ

Les amateurs de sports de combat sont nombreux partout au Moyen-Orient, et les organisations d’arts martiaux comme le groupe One Championship souhaitent profiter de la demande. L'équipe de Qatar 365 était aux premières loges lors du premier tournoi historique du ONE Championship au Qatar.

Au cours d’une soirée de combat pleine d'action à la Lusail Sports Arena, des combattants internationaux comme le champion invaincu de MMA Anatoly Malykhin ont offert aux fans un spectacle de classe mondiale. L'événement a également présenté des champions du MENA, dont le poids lourd iranien Amir Aliakbari, considéré comme le meilleur espoir du Moyen-Orient pour remporter un titre.

Aadel Haleem s'est entretenu avec Chatri Sityodtong, fondateur et PDG de ONE Championship, qui a expliqué pourquoi les valeurs des arts martiaux – respect, humilité, résilience, intégrité, courage, discipline et combativité – sont inculquées à ses combattants. Au-delà de la violence, il a ajouté : "Les arts martiaux constituent l'une des meilleures plateformes pour libérer le potentiel humain."

Laila Humairah a examiné de plus près un autre groupe de MMA, la Professional Fighters League. Elle a rencontré des combattants prometteurs du PFL, comme Biaggio Ali Walsh, le petit-fils de la légende de la boxe Muhammad Ali.  Biaggio trace sa propre voie dans les sports de combat et affirme que même si la pression accompagne l'héritage de la carrière de son grand-père, il n'en a pas peur. "La pression fait les diamants. J'espère qu'un jour je deviendrai un diamant à cause de toute cette pression", a-t-il déclaré à Laila.

Laila a également rencontré Hattan Saif, la toute première Saoudienne à signer un accord avec une ligue internationale de MMA. Hattan fait partie de la liste du PFL pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. La combattante de 22 ans estime qu’il est de son devoir d’inspirer et de donner aux autres filles les moyens de surmonter les barrières sociétales.

Partager cet article