EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L'Allemagne préoccupée par les résultats des élections en France

Olaf Scholz et Emmanuel Macron
Olaf Scholz et Emmanuel Macron Tous droits réservés AP Photo
Tous droits réservés AP Photo
Par Olivia StroudJean Philippe LIABOT
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour les experts, l'arrivée éventuelle de la gauche au pouvoir n'est pas sans poser des problèmes dans les relations entre la France et l'Allemagne.

PUBLICITÉ

Les législatives en France ont donné lieu à de nombreux rebondissements.

Déjouant tous les pronostics de la plupart des instituts de sondages, la coalition de gauche est parvenue à empêcher l'extrême droite de prendre le pouvoir et à obtenir un nombre de sièges plus important que les autres blocs au Parlement.

Mais comment cette situation, encore loin d'être résolue, du fait de la fragmentation de l'Assemblée, affectera-t-elle les relations de la France avec l'Allemagne ?

Jacob Ross, chercheur au Conseil allemand des relations extérieures, estime que les réactions sont mitigées.

Jacob Ross, Chercheur au Conseil allemand des relations extérieures
Jacob Ross, Chercheur au Conseil allemand des relations extérieureseuronews

"L'Allemagne est, je crois, très préoccupée par certaines parties de la coalition de gauche, nous explique-t-il, si celle-ci prend les rennes du gouvernement. Notamment la France Insoumise, un parti de gauche français, avec une personnalité comme Jean-Luc Mélenchon, qui a exprimé des sentiments très anti-allemands par le passé.

Cependant, l'Allemagne est également très soulagée que le Rassemblement national ait été évité. Et maintenant, il y a beaucoup d'incertitude parce qu'on ne sait pas qui dirigera le gouvernement à l'avenir, qui deviendra Premier ministre.

Même les partis de la coalition de gauche ne le savent pas encore. La question de savoir si cette coalition de gauche assumera la responsabilité du gouvernement se pose à un moment où l'on a besoin d'une grande stabilité et où l'on ne peut pas se permettre une telle incertitude." affirme Jacob Ross.

Des affiches électorales du Nouveau Front populaire
Des affiches électorales du Nouveau Front populaireJean-Francois Badias/Copyright 2024 The AP. All rights reserved

L'économie au centre des préoccupations allemandes

L'Allemagne s'inquiète surtout de la politique économique et financière de cette alliance de gauche.

La France est déjà lourdement endettée et le Nouveau Front Populaire a fait des promesses électorales coûteuses, salaire minimum à 1600 euros nets (+200 euros), revalorisation du salaire des fonctionnaires, réforme de l'assurance chômage abrogée, réforme des retraites modifiée etc, qui risquent de provoquer des frictions au sein de l'Union européenne.

Il faudra donc patienter, car le président Emmanuel Macron a décidé de reconduire provisoirement son Premier ministre Gabriel Attal, pour laisser le temps aux blocs parlementaires de se concerter en vue de la formation d'un éventuel gouvernement de coalition, un exercice auquel sont habitués les Allemands, mais qui est une première pour les Français.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"Socialement explosif" : le nouveau projet de budget allemand suscite la controverse

L'extrême droite perd les élections législatives, mais vise déjà l'élection présidentielle de 2027

Législatives : Olaf Scholz souhaite une défaite du Rassemblement national