Le Brésil relégué parmi les emprunteurs spéculatifs par S&P

Le Brésil relégué parmi les emprunteurs spéculatifs par S&P
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Standard and Poor’s a abaissé ce mercredi la note du pays de BBB- à BB+, l’échelon le plus élevé de la catégorie des dettes jugées spéculatives

PUBLICITÉ

Standard and Poor’s a abaissé ce mercredi la note du pays de BBB- à BB+, l’échelon le plus élevé de la catégorie des dettes jugées spéculatives, assortie d’une perspective négative.

Cet abaissement était susceptible d’arriver dans les mois à venir, mais il a pris de court l‘équipe économique présidentielle.

“On parle d’une contraction du PIB de plus de 2 % cette année, et qui devrait se poursuivre l’an prochain. Et bien sûr, le déficit public et la dette sont un problème sérieux. Donc ce n’est pas une grosse surprise. Maintenant tout le monde se demande si cette dégradation va se poursuivre. Probablement oui”, prévoit Vicky Price, du Centre for Economics and Business Research.

Une mauvaise nouvelle pour la présidente Dilma Roussef dont la cote de popularité est au plus bas.

Le PIB brésilien a chuté de 1,9 % au deuxième trimestre, après avoir déjà cédé 0,7 % au premier. Une première depuis six ans. Le géant d’Amérique latine fait aussi face à une inflation de 9,56 % sur 12 mois, à un chômage en hausse à 7,5 %.

La perspective de la nouvelle note de S&P reste négative, ce qui implique que l’agence envisage une nouvelle dégradation à brève échéance. Les notes des deux autres principales agences de notation restent à ce stade dans la catégorie investissement.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les Européens à faibles revenus mènent une lutte acharnée contre le coût du logement

Voici pourquoi l'économie allemande reste la plus en difficulté en Europe

L'impôt sur les successions en Europe : comment les règles, les taux et les recettes varient-ils ?