EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Zone euro : Bruxelles prévoit une croissance modérée en 2016 et 2017

Zone euro : Bruxelles prévoit une croissance modérée en 2016 et 2017
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La croissance dans la zone euro restera modérée en 2016 et 2017.C’est ce qui ressort des prévisions d’automnes publiées par la Commission européenne

PUBLICITÉ

La croissance dans la zone euro restera modérée en 2016 et 2017.C’est ce qui ressort des prévisions d’automnes publiées par la Commission européenne, qui a pour la première fois, pris en compte l’impact des réfugiés sur le PIB.

L‘économie du Vieux-Continent reste sur une “trajectoire de reprise”, insiste Bruxelles. Après une croissance estimée à 1,6% en 2015, la Commission a revu légèrement à la baisse sa prévision pour l’année prochaine : elle table désormais sur une hausse de 1,8% du PIB et de 1,9% en 2017.

Autre donnée importante : le taux d’inflation, aujourd’hui à zéro, pourrait atteindre 1% en 2016, selon la Commission. Si les prix de l’alimentation progressent, ceux de l‘énergie, en particulier du pétrole, sont toujours en net repli.

Par ailleurs, les conditions du marché du travail s’améliorent : le chômage va continuer à reculer, tout en restant élevé dans de nombreux pays.

Bruxelles table sur un taux de chômage à 10,6% en 2016 et à 10,3% en 2017. Des pays comme la Grèce ou l’Espagne affichent toujours des taux supérieurs à 20%, loin des 4,5% de l’Allemagne, le meilleur élève de la zone euro.

Deux autres facteurs temporaires soutiennent la croissance actuellement : la baisse du taux de change de l’euro et la politique monétaire accommodante de la Banque centrale européenne. La BCE décidera dans un mois si elle renforce ou non son programme de rachats d’actifs actuellement de 60 milliards d’euros par mois.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des prévisions économiques modestes pour l'UE

Elections : le gouvernement français fait marche arrière sur la réforme de l'assurance chômage

En Allemagne, le climat économique se dégrade en juin, pas de miracle avec l'Euro 2024