Paris : le terrorisme refroidit les touristes

Paris : le terrorisme refroidit les touristes
Par Euronews avec France Télévision, AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Les annulations de séjour et de congrès se multiplient.

PUBLICITÉ

La Tour Eiffel a rouvert, les cafés et restaurants aussi… Mais les attentats de vendredi ont porté un coup dur au tourisme à Paris. En dépit du beau temps, les terrasses sont désertées. Nombre de salons et de congrès sont annulés, et avec eux, 85 à 90 % des commandes auprès des traiteurs d’Ile-de-France.

Même tendance dans l’hôtellerie. Le Bristol enregistre 30 % d’annulations sur novembre et décembre, plus qu’après les attentats de janvier. Après les attentats de Charlie Hebdo et de Vincennes, “il nous a fallu neuf mois pour retrouver un rythme normal. Et nous étions, lors de ce dernier trimestre, à un niveau d’activité très soutenu. Malheureusement, là, nous allons faire plusieurs pas en arrière, “ déplore Didier Le Calvez, son directeur.

Plus de 2 millions de touristes chinois étaient attendus à Paris en 2015. Mais depuis les attaques, pour ne pas perdre leurs clients, les agences de voyage leur proposent des itinéraires alternatifs vers la Suisse ou l’Allemagne. “ Je n’ai pas l’intention d’aller en France de si tôt, parce que la crise n’est pas encore passée. Il ne faut pas se mettre en danger. Et puis ce n’est pas prudent d’y aller en famille, avec des personnes âgées,” se justifie Hua Yinqing, un client quadragénaire.

De nombreuses compagnies asiatiques ont renforcé les contrôles sur les vols à destination de Paris, mais leur taux de remplissage est tombé de 100 à 70 %. Les analystes n’attendent pas de retour à la normale avant au moins trois mois.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Sécurité : Lyon annule la Fête des Lumières

L'impôt sur les successions en Europe : comment les règles, les taux et les recettes varient-ils ?

Répartition des richesses : où les écarts sont-ils les plus criants en Europe ?