EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Pétrole : l'Irak et la Russie gagnent des parts de marché en Asie

Pétrole : l'Irak et la Russie gagnent des parts de marché en Asie
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec avec REUTERS
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

L'Irak se hisse sur la troisième marche du podium et la Russie sur la cinquième. L'Arabie Saoudite reste le plus gros fournisseur de la région.

PUBLICITÉ

La Russie a devancé l’Iran sur le marché asiatique du pétrole. Ses ventes y ont augmenté de 23 % par rapport à l’an dernier à 1,3 millions de barils par jour, faisant grimper sa part de marché de 4,7 à 7,3 %.

Désormais cinquième fournisseur de l’Asie, la Russie récolte les fruits des efforts déployés par son président, Vladimir Poutine, pour courtiser la Chine et la Corée du Sud, afin de limiter sa dépendance au marché européen, qui lui est partiellement barré par les sanctions liées à la crise ukrainienne.

La hausse des exportations vers l’Asie a aussi été aidée par la faiblesse du rouble contre dollar, qui a eu pour effet de réduire les coûts de production.

Guerre des prix au sein de l’OPEP

Avec 4,2 millions de barils par jour, l’Arabie Saoudite reste le premier fournisseur de l’Asie, mais la bataille fait rage au sein même de l’OPEP.

Ainsi l’Irak n’a pas hésité à casser ses prix. Une stratégie qui lui a permis de devancer le Koweit pour s’asseoir sur la troisième marche du podium, en augmentant d’un quart ses livraisons à l’Asie. Elles représentent cependant moins de la moitié des livraisons saoudiennes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Banque centrale européenne maintient ses taux d'intérêt pour contrôler l'inflation

Pourquoi la réélection de Trump pourrait-elle affecter l'économie européenne à hauteur d'au moins 150 milliards d'euros ?

Elections : le gouvernement français fait marche arrière sur la réforme de l'assurance chômage