EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Lagarde : "Une croissance mondiale plus forte cette année"

Lagarde : "Une croissance mondiale plus forte cette année"
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La directrice du FMI Christine Lagarde a dressé un tableau optimiste lors des assemblées annuelles de la Banque mondiale et du Fonds, qui se tiennent à Washington.

PUBLICITÉ

La directrice du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde a dressé un tableau optimiste, lors des assemblées annuelles de la Banque mondiale et du FMI qui se tiennent ces jours-ci à Washington.

Le Fonds vient de relever ses prévisions de croissance mondiale d’un demi-point pour 2017 et 2018. Selon les prévisions du FMI, elle sera cette année supérieure de près d’un demi-point à celle de l’an dernier (3,6 % contre 3,2 %).

Nous assistons à une reprise économique qui est plus forte, plus ample que ces dernières années. Nous attendons une croissance mondiale plus forte cette année et l’année prochaine“ a confirmé Christine Lagarde.

Le président de la Banque mondiale appelle toutefois à la prudence : “La montée du protectionnisme, l’incertitude politique ou des possibles turbulences financières pourraient faire dérailler cette reprise fragile“ a rappelé Jim Yong Kim.

Les deux institutions de Bretton Woods poussent les gouvernements à réduire la dette et à mener des politique pro-croissance tant qu’ils en ont l’occasion.

La balle est dans le camp des ministres des Finances du G 20, qui doivent se réunir en marge du sommet.

Christine Lagarde par ailleurs a confirmé les conclusions d’une récente étude du FMI, qui suggère qu’une augmentation des impôts sur les plus riches contribuerait à réduire les inégalités sans avoir un impact négatif sur la croissance. Une affirmation qui concerne d’avantage, selon elle, les économies les plus développées.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Elections : le gouvernement français fait marche arrière sur la réforme de l'assurance chômage

En Allemagne, le climat économique se dégrade en juin, pas de miracle avec l'Euro 2024

Prix de la bière en Europe : combien les supporters paieront-ils pendant l'Euro 2024 ?