EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Nouveau round dans la guerre commerciale entre Washington et Pékin

Nouveau round dans la guerre commerciale entre Washington et Pékin
Tous droits réservés 
Par Anne-Lise Fantino
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Peu de chances pour que les pourparlers entre la Chine et les Etats-Unis freinent les nouveaux tarifs douaniers qui doivent entrer en vigueur ce jeudi, et viser 16 milliards de dollars de produits chinois.

PUBLICITÉ

C'est une reprise timide du dialogue entre Washington et Pékin, sur fond de guerre commerciale, qui laisse peu d'espoir à une issue favorable.

Une délégation chinoise est reçue depuis mardi aux Etats-Unis, mais il y a peu de chances pour  que les pourparlers remettent en cause les droits de douane qui vont cibler 16 milliards de dollars de produits du géant asiatique, et entrer en vigueur ce jeudi.

"Nous espérons que tout le monde va pouvoir s'asseoir calmement et avoir des discussions sérieuses", a déclaré Lu Kang, porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, "en vue d'un résultat bénéfique pour les deux parties. Pour ce qui est des détails des discussions, vous pouvez comprendre que tant que les consultations sont toujours en cours, je ne pense pas que l'une ou l'autre partie jugerait nécessaire de divulguer ou de publier des détails précis des pourparlers.

Ce lundi, le président américain Donald Trump a dit ne pas "attendre grand-chose" de ces discussions, et accuse Pékin de manipuler sa devise.

"Les États-Unis ont fait de même à de nombreuses reprises, pour réduire les barrières commerciales", explique Thomas Sargent, économiste et lauréat du prix Nobel en 2011. "Beaucoup de gens aux États-Unis veulent plus d'échanges commerciaux, et pas moins".

En représailles aux dernières barrières douanières mises en place par Washington, Pékin a adopté en juillet de nouvelles taxes sur certains produits américains comme le porc et le soja, à hauteur de 34 milliards de dollars, et promet de cibler 16 milliards supplémentaires.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'impact de la panne informatique mondiale de Microsoft sur les entreprises du monde entier

Réchauffement des relations entre Londres et l'UE : quel impact sur les services financiers ?

Le choc des élections françaises entraîne une baisse de l'euro après la victoire de la gauche