EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Le billet de 500 euros tire sa révérence

Le billet de 500 euros tire sa révérence
Tous droits réservés 
Par Vincent Coste
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'avez-vous seulement utilisé une fois ?

PUBLICITÉ

Amateur de grosses coupures, apprêtez-vous à verser une larme. Depuis ce dimanche, 17 des 19 banques centrales des pays de la zone euro ont mis fin à l'impression des billets de 500 euros.

Seules les banques centrales allemande et autrichienne continueront d’émettre le billet violet jusqu’au 26 avril 2019, au grand désespoir des habitants de ces deux pays, où des pétitions avaient même été lancées pour protester contre sa disparition. En effet, Allemands et Autrichiens utilisent plus que la moyenne des Européens l'argent liquide dans la vie courante, y compris pour le règlement de fortes sommes.

Après l’arrêt total de l'émission des billets de 500 euros, ces derniers continueront d'avoir cours légal et ils garderont leur valeur. Ils pourront donc toujours être utilisés pour payer ou pour mettre de l'argent de côté. De plus, la coupure de 500 € pourra être échangée auprès des banques centrales nationales de l’Eurosystème pendant une période illimitée.

Au 1er janvier 2019, 521 630 046 coupures de 500 euros étaient en circulation dans le monde, pour une valeur totale de 260 815 023 000 €. A cette même date, le billet le plus répandu était la coupure de 50 € (46,19 % du total des billets en circulation). Si le billet de 500 € ne représentait que 2,3 % de ce total, les billets violets correspondaient à plus de 21 % de la valeur cumulée de l'ensemble des coupures en circulation.

Le "Ben Laden"

La Banque centrale européenne avait entériné la disparation du billet de 500 euros le 4 mai 2016. Cette décision avait été motivée par le fait que cette coupure était massivement utilisée dans le cadre d'activités pas spécialement légales (corruption, terrorisme) et qu'elle facilitait la circulation d'argent sale. Ce billet, qui avait ainsi reçu le sobriquet de "Ben Laden", permet en effet de transporter assez discrètement de très grandes sommes. Par exemple, un million d'euros en billet de 500 (1,1 g) ne pèse que 2,2 kg contre plus de 20 kg en coupures de 50.

Quid des autres devises ?

Parmi les monnaies dites de référence, les grosses coupures ne sont pas si fréquentes. Ainsi pour la livre sterling ou pour le dollar américain, les plus grosses coupures disponibles sont celles de 50 £ et 100 $. Mais certains pays ont fait le choix de mettre en circulation de "gros" billets. En Suisse, il existe un billet de 1 000 francs, ce qui correspond à plus de 883 euros.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Prix de la bière en Europe : combien les supporters paieront-ils pendant l'Euro 2024 ?

Les Etats de l'UE jouent des coudes pour attirer les constructeurs chinois de véhicules électriques

Élections européennes : les défis à venir pour les banques de l'UE