Facebook, 15 ans et des problèmes

Facebook, 15 ans et des problèmes
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Quinze ans après sa création par Mark Zuckerberg sur le campus de Harvard, l'entreprise est omniprésente à travers le monde et suscite de nombreuses critiques.

PUBLICITÉ

Quinze ans après sa naissance sur le campus de Harvard, Facebook peut s'enorgueillir d'un succès commercial sans égal, mais admet aussi une série d'erreurs à l'origine d'un cortège de scandales.

Celui de la société Cambridge Analytica, qui avait réussi à aspirer les données de 87 millions d'utilisateurs de Facebook, avait conduit Mark Zuckerberg à s'expliquer devant le Sénat américain.

Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook : "Il est clair aujourd'hui qu'on n'en a pas fait assez pour empêcher que ces outils ne soient aussi utilisés contre nous. Je pense aux fakenews, aux ingérences étrangères dans les élections, aux discours de haine ainsi qu'à la confidentialité des données. Nous n'avons pas pris assez de recul sur notre responsabilité et ce fut une grosse erreur."

En quinze ans, Facebook est devenu le premier réseau social au monde : l'entreprise pèse 500 milliards de dollars en bourse et compte deux milliards d'usagers pour qui Facebook fait parti du quotidien.

Jesse Goldhammer, doyen de l'université de Californie : "Il sera difficile d'amener les gens à abandonner cette plate-forme puisque son principe est précisément la dépendance : donnez-nous autant de données que possible, laissez-nous vendre ces données aux annonceurs, les annonceurs nous paient, ce qui nous permet de d'offrir des services technologiques cools et gratuits. Alors c'est addictif."

Facebook est aujourd'hui un empire qui détient certaines des applications gratuites les plus populaires comme Instagram et WhatsApp.

Face aux critiques, l'entreprise de Marc Zuckerberg emploie désormais 30 000 personnes chargées des questions de sécurité et de confidentialité.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Facebook lance Libra, sa monnaie virtuelle

Disneyland recrute: 8 500 nouveaux postes sont à pourvoir !

Zone euro : l'inflation à son plus bas depuis juillet 2021 (2,4% en novembre), selon Eurostat