EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Un Brexit synonyme de pénuries ?

Un Brexit synonyme de pénuries ?
Tous droits réservés 
Par Pierre Michaud
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une enquête publiée ce lundi montrent que les Britanniques se préviennent d'éventuelles pénuries alimentaires liées au Brexit.

PUBLICITÉ

La perspective d'un Brexit sans accord de plus en plus probable, les résidents britanniques se préparent à ce qui pourrait survenir après avoir quitté l'Union Européenne.

Une enquête publiée ce lundi révèle qu'ils ont dépensé environ 4,3 milliards d'euros pour stocker des marchandises. 800 000 personnes auraient déjà dépensé plus de 1 000 euros pour se préparer à d'éventuelles pénuries.

Toujours selon cette enquête, trois personnes sur quatre déclarent avoir acheté des provisions supplémentaires et la moitié des personnes interrogées affirment avoir acheté des médicaments et des boissons supplémentaires.

Si le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne sans accord, les entreprises prévoient des problèmes d'approvisionnement à court terme.

Mais le Brexit, qui n'est pas une solution miracle, peut également aggraver la pénurie de médicaments en Europe. Chaque mois, environ 45 millions de boîtes de médicaments sont expédiés de Grande-Bretagne vers le continent.

Les compagnies pharmaceutiques préviennent que certains médicaments pourraient ne pas avoir obtenu les approbations nécessaires pour continuer à être importés de Grande-Bretagne. De plus, le renforcement des contrôles douaniers pourrait également perturber l'approvisionnement en médicaments et en composés chimiques nécessaires à leur production.

Les craintes de Brexit et la baisse de l'économie du Royaume-Uni au deuxième trimestre de cette année, ont vu la livre sterling plonger à son plus bas niveau depuis dix ans la semaine dernière. Mais la monnaie britannique a retrouvé de la valeur ce lundi.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Brexit : Londres relativise le contenu du document qui a fuité

Brexit : Boris Johnson met la pression sur l'UE

Le choc des élections françaises entraîne une baisse de l'euro après la victoire de la gauche