En 2018, moins de migrations humanitaires, plus de migrations économiques

En 2018, moins de migrations humanitaires, plus de migrations économiques
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Moins de migrations pour raisons humanitaires, plus de migrations économiques ou familiales, c'est ce qui ressort au niveau mondial du dernier rapport de l'OCDE, l'Organisation de coopération et de développement économiques.

PUBLICITÉ

Moins de migrations pour raisons humanitaires, plus de migrations économiques ou familiales, c'est ce qui ressort au niveau mondial du dernier rapport de l'OCDE, l'Organisation de coopération et de développement économiques.

Le nombre de demandes d'asile en Europe a ainsi diminué de 10% en 2018, sauf en Espagne et en France, où ces demandes ont augmenté l'année dernière.

Parmi tous les membres de l’OCDE, les États-Unis sont restés pour la deuxième année consécutive la principale destination des demandeurs d'asile.

En Europe, c'est l'Allemagne qui est en tête du classement avec plus de 160 000 candidatures.

Constatation forte donc, les migrations pour raisons de travail étaient en hausse en 2018 de plus 6%.

En Europe, la croissance de la population a été faible au cours des dernières décennies et elle est entraînée principalement par les populations arrivées sur notre continent.

En outre, les immigrés ont participé à hauteur de 70% à l’augmentation de la population active en Europe au cours des dix dernières années.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Quel est le meilleur pays d'Europe pour le travail des femmes ?

Plusieurs pays de la zone euro ont émis de nouvelles pièces de monnaie

Le patron de Boeing démissionne