5G : Huawei devra se conformer aux règles européennes

5G : Huawei devra se conformer aux règles européennes
Tous droits réservés Copyright 2019 The Associated Press. All rights reservedMark Schiefelbein
Par Pierre MichaudEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Exclu du marché américain, autorisé au Royaume-Uni, le géant chinois attendait de connaître la position de l'Union Européenne. Thierry Breton a présenté mercredi les règles auxquelles devra se soumettre Huawei pour pouvoir prétendre déployer la 5G sur le marché unique.

PUBLICITÉ

Bonne ou mauvaise publicité, Huawei le géant de la 5G est bien un acteur incontournable de cette transition technologique en approche. Le constructeur chinois divise la planète entière.

Le Royaume-Uni à annoncé ce mercredi autoriser Huawei à déployer la 5G sur son territoire, une trahison selon les Etats-Unis qui l'ont purement et simplement exclu de leur marché.

Quant à l'Union Européenne, consciente de la sensibilité du sujet, elle est en plein exercice d'équilibrisme pour protéger son futur système de communication tout en ne froissant pas un puissant partenaire commerciale.

Thierry Breton, le commissaire européen au marché intérieur, a présenté la "boîte à outils" 5G mise au point par les 27 Etats membres.

Principale décision, les Etats pourront décider d'exclure un opérateur si celui-ci ne peut garantir la localisation européenne de ses opérations de maintenance informatique par exemple.

L'Union Européenne a également prévu la rédaction d'un livre blanc sur la question de l'Intelligence Artificielle le 19 février avant l'instauration d'un cadre réglementaire défini.

Des mesures de protection, plus que protectionnistes, qui ont été accueillies avec satisfaction par Huawei. La firme de Shenzhen se réjouit d'une "approche objective et factuelle de la sécurité 5G qui permet à l'Europe d'avoir un réseau 5G plus sécurisé et plus rapide."

Les services 5G seront disponibles dans 138 villes européennes dès la fin de cette année. Les Européens ne semblent pas inquiets outre-mesure. Un nouveau sondage Eurobaromètre révèle que les utilisateurs de l'internet s'estiment assez bien et même très bien informés sur les risques sécuritaires.

L'Europe fait donc un pas en direction de Huawei, Bruxelles n'avait pas tellement le choix tant le fabricant dispose d'une avance technologique sur ses concurrents. C'est d'ailleurs ainsi que Londres a justifié mardi sa décision d'intégrer Huawei dans ses réseaux.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Programme de l'ONU pour les économies d'Asie Centrale: Transformer la région en hub de connectivité

Quelle est la meilleure école de commerce d'Europe ?

Disneyland recrute: 8 500 nouveaux postes sont à pourvoir !