EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Royaume-Uni : récession historique en 2020, mais "temporaire" selon la Banque d'Angleterre

Royaume-Uni : récession historique en 2020, mais "temporaire" selon la Banque d'Angleterre
Tous droits réservés Matt Dunham/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Matt Dunham/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Julien Pavy avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Récession historique au Royaume-Uni

PUBLICITÉ

La crise du coronavirus a mis à genoux l'économie britannique. La Banque d'Angleterre prévoit pour cette année une récession historique suite aux mesures de confinement et l'arrêt total ou partiel de certains secteurs d'activité.

Chute de 30 % du PIB entre janvier et juin

L'institution monétaire évalue ainsi à 30 % la chute du PIB britannique entre janvier et juin et à 14 % sur l'ensemble de l'année.

Du jamais vu dans l'histoire moderne, mais la BoE se montre toutefois moins alarmiste pour l'avenir. Elle estime que le redémarrage de l'économie sera beaucoup plus rapide que lors de la crise financière et table même sur un bond de 15 % du PIB en 2021.

Un chômage à 9 %

En attendant cet éventuel redémarrage en trombe, les chiffres de l'emploi sont inquiétants : le chômage pourrait atteindre 9 % cette année, une hausse significative alors qu'il était au plus bas avant la crise sanitaire, à 3,9 %.

Dans ce contexte, la Banque d'Angleterre entend agir autant que nécessaire pour soutenir l'économie. Elle maintient son taux directeur à 0,1% et son vaste programme de rachat d'actifs.

Enfin dans son rapport, elle juge que le système financier britannique dispose d'un capital "plus que suffisant" pour absorber les pertes générées par la pandémie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le choc des élections françaises entraîne une baisse de l'euro après la victoire de la gauche

Le boom de l'IA fait de Nvidia la première capitalisation boursière mondiale

Pékin critique l'augmentation des droits de douane pour ses véhicules électriques