Un plan pour relancer l’économie et projeter l’UE dans une nouvelle phase

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen
La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen Tous droits réservés Olivier Matthys/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Olivier Matthys/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour répondre à la crise économique provoquée par le coronavirus la Commission européenne propose un plan de relance financé par de la dette commune.

PUBLICITÉ

Le plan de relance de 750 milliards d’euros présenté par la présidente de la Commission européenne ouvre de nouveaux horizons pour l’UE. Pour financer ce fonds l’institution propose d’emprunter sur les marchés au nom des 27. Elle compte ensuite redistribuer, une partie de ces moyens, sous forme de subventions.

Ce montage est un tournant politique dans la construction européenne puisqu’il s’agit d’un premier pas vers une mutualisation de la dette. Cette option semblait encore inenvisageable avant la pandémie.

Beaucoup de responsables saluent une proposition historique. Mais certaines voix se font plus critiques. Selon Greenpeace, cette stratégie se concentre trop sur le maintien d’un modèle économique qui pollue, qui crée des inégalités et qui rassemble la richesse entre les mains de quelques-uns.

La Commission européenne reconnaît que cette nouvelle dette sera remboursée par la prochaine génération. L’institution compte donc employer ces moyens pour la transition écologique et numérique. Pour sa présidente et son équipe, cette crise est l’occasion de réformer et de renouveler les sociétés européennes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"C'est l’heure de l'Europe" pour relancer l'économie estime Ursula von der Leyen

Après la proposition place à la négociation du plan de relance de 750 milliards d’euros

Les Européens à faibles revenus mènent une lutte acharnée contre le coût du logement