Comment l'UE s'attaque-t-elle à la crise des compétences ?

En partenariat avec The European Commission
Comment l'UE s'attaque-t-elle à la crise des compétences ?
Tous droits réservés euronews
Par Fanny Gauret
Partager cet article
Partager cet articleClose Button

Sans une main-d'œuvre qualifiée, l'UE sera à la traîne pour atteindre ses objectifs en matière de climat, selon la Commission. L'Année européenne des compétences lancée à son initiative vise à stimuler le marché du travail. Voyons quels sont les enjeux.

Dette, inflation, salaires et emplois... On sait combien il est parfois difficile de comprendre comment fonctionne l'économie. C'est pour cela que chaque épisode de Real Economy vous propose un cours accéléré d'une minute qui vous donne rapidement accès à l'essentiel. Nous expliquons les concepts qui font la une et la manière dont les politiques publiques s'adaptent au contexte changeant et aux tendances économiques. Visionnez notre cours accéléré dans la vidéo ci-dessus.

L'Union européenne est confrontée à une pénurie croissante de main-d'œuvre qualifiée, encore aggravée par la transition numérique et écologique. En réponse à ce défi, la Commission a lancé l'Année européenne des compétences. Qu'est-ce que cela signifie et comment répondre aux besoins du marché du travail ?

Des pénuries de main-d'œuvre dans l'UE

Dans toute l'Union européenne, les employeurs disent avoir du mal à trouver des travailleurs possédant les compétences nécessaires. Un quart des 25 millions de PME de l'UE déclarent que le recrutement de cadres et de personnel de qualité est leur problème numéro 1.

En 2022, le taux d'emplois vacants dans l'Union européenne était de 2,8%, allant de 0,8% en Roumanie à 4,6% en Autriche. Ce taux est supérieur aux niveaux d'avant la pandémie dans la plupart des États membres.

Pour atteindre ses objectifs en matière de climat, l'UE a besoin d'un plus grand nombre de travailleurs qualifiés. Par exemple, le secteur de l'énergie solaire aura besoin, à elle seule, d'un million de travailleurs qualifiés d'ici à 2030, soit deux fois plus qu'aujourd'hui.

L'Année européenne des compétences

Le socle européen des droits sociaux garantit le droit à l'éducation et à la formation. Pour autant, seuls 37% des adultes suivent une formation. L'Union souhaite porter ce chiffre à 60%.

L'Année européenne des compétences a quatre objectifs principaux :

  • promouvoir les investissements dans la formation et le perfectionnement professionnels,
  • s'assurer que les compétences soient adaptées aux besoins des employeurs,
  • mettre en adéquation les aspirations et les compétences des citoyens avec les possibilités offertes sur le marché du travail
  • et enfin, attirer des personnes qualifiées de l'extérieur de l'Union.

1500 organisations qui tendent vers un même objectif

L'un des outils clés pour y parvenir, c'est le Pacte pour les compétences qui aide les organisations publiques et privées à identifier les manques en matière de compétences et à y remédier.

Le Pacte est ouvert à tous, y compris aux autorités nationales, régionales et locales, aux entreprises, partenaires sociaux, organisations interprofessionnelles et sectorielles, chambres de commerce, prestataires de services d'éducation et de formation et services de l'emploi.

Ceux qui y adhèrent doivent accepter de respecter les quatre principes clés du Pacte, à savoir :

  • promouvoir une culture de l'apprentissage tout au long de la vie pour tous,
  • créer des partenariats solides en matière de compétences,
  • suivre l'offre et la demande de compétences et anticiper les besoins en la matière,
  • enfin, lutter contre la discrimination et promouvoir l'égalité des sexes et l'égalité des chances.

Aujourd'hui, ce Pacte regroupe près de 1500 organisations qui toutes ensemble, s'engagent à offrir aux citoyens européens, au moins 10 millions de possibilités de perfectionnement et de reconversion professionnels.

Un marché du travail sous pression

L'Année des compétences arrive à un moment charnière pour l'Europe. Le marché du travail ne s'est pas encore remis de l'impact de la pandémie de Covid-19 et il s'avère également perturbé par la guerre en Ukraine.

Les transitions numérique et vertes le mettent également sous pression, les employeurs recherchant des professionnels qualifiés dans les domaines de l'ingénierie et de la robotique. En soutenant l'innovation, en promouvant l'éducation et en responsabilisant les travailleurs, la Commission européenne espère que l'Année européenne des compétences stimulera le marché du travail et aidera les États membres à atteindre leurs objectifs sociaux, numériques et climatiques.

Journaliste • Fanny Gauret

Partager cet article

À découvrir également

Quels sont les pays qui attirent le plus de talents ?

Doter les travailleurs de compétences clés : une priorité pour l'UE