EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Les ambitions de Riyad, candidate à l'organisation de l'Exposition universelle 2030

Les ambitions de Riyad, candidate à l'organisation de l'Exposition universelle 2030
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Cyril Fourneris
Publié le Mis à jour
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Riyad fait partie des trois villes candidates à l'organisation de l'Exposition universelle 2030. Engagement durable et échanges internationaux, les autorités saoudiennes ont dévoilé leurs ambitions à Paris.

PUBLICITÉ

Paris était cette semaine, un passage obligé pour les trois pays candidats à l'organisation de l'Exposition universelle 2030. Parmi eux, l'Arabie saoudite souhaite organiser l'événement à Riyad. Le Royaume a partagé son projet lors d'une soirée immersive au Grand Palais éphémère.

"L'ère du changement : ensemble pour préparer l’avenir", tel est le thème de la candidature saoudienne. Le royaume veut accueillir plus de 40 millions de visites durant six mois, à partir d'octobre 2030.

"Notre souhait d'accueillir l'Expo en Arabie saoudite en 2030 correspond à l'échéance prévue pour la mise en œuvre de notre Vision 2030 : c'est donc une année importante pour nous en Arabie saoudite," souligne Son Excellence Adel Al Jubeir, ministre d'État saoudien des Affaires étrangères et Émissaire pour le Climat. "Nous voulons que le monde voie notre pays et que notre pays voie le monde, nous y consacrons des ressources considérables, nous mettons à la disposition de l'événement, l'un des meilleurs sites immobiliers de Riyad et nous voulons nous assurer qu'il représente le monde," affirme-t-il.

Chaque pays bénéficierait d'un pavillon en partie financé par l'Arabie saoudite

L'Arabie saoudite a en effet, dévoilé un plan de site en forme de planète dans le nord de la ville, près de l'aéroport, où chaque pays du monde bénéficierait d'un pavillon dont certains seront en partie financés par le Royaume.

Royal Commission for Riyadh City
Un plan de site en forme de planèteRoyal Commission for Riyadh City

"Les pavillons seront de tout type et de toute taille, mais nous veillerons à ce que chaque nation ait son propre pavillon, nous respectons l'engagement : une nation, un pavillon," insiste Lamia AlMuhanna, directrice de l'architecture du paysage à la Commission royale de la Ville de Riyad. "Les visiteurs pourront découvrir des rues étroites et ombragées inspirées du patrimoine de la capitale et profiter de Wadi Al-Sulai, une oasis naturelle dans le parc," précise-t-elle avant d'ajouter : "La préservation de notre nature et l'engagement de Riyad en faveur de la durabilité sont des éléments essentiels de ce projet."

Un monument futuriste emblématique

Au cœur de ce nouveau quartier, les architectes promettent de construire un monument futuriste qui sera un emblème de l'Expo.

"Si la surface de la Terre était divisée entre tous les êtres humains, chacun d'entre nous serait responsable de 238 mètres carrés et notre monument emblématique a exactement cette taille," décrit Nouf Majed Almoneef, directrice des Arts créatifs à la Commission royale de la Ville de Riyad."Il est situé au centre et au cœur de l'exposition et ses 195 piliers symboliseront l'égalité entre les nations," indique-t-elle.

Avec cette candidature, le Royaume espère dynamiser des secteurs du tourisme et des loisirs, déjà en plein essor dans cette ville cosmopolite où près de la moitié des 7 millions d'habitants ne sont pas saoudiens.

"Riyad est une ville internationale, de nombreuses personnes, plus de 100 nationalités, vivent à Riyad ou y apportent leur contribution," précise Son Excellence Ibrahim Al Sultan, PDG de la Commission royale de la Ville de Riyad. "Prenons l'exemple de l'aéroport King Salman," poursuit-il. "L'architecte et concepteur est un Britannique, un consortium de tous les pays d'Europe travaille également avec lui, il y a toujours une participation et un partage entre tous les professionnels du monde entier pour construire Riyad : c'est pourquoi tout le monde devrait être fier de Riyad," assure-t-il.

Royal Commission for Riyadh City
Exemples de pavillons avec au fond, le monument aux 195 piliersRoyal Commission for Riyadh City

Des entreprises internationales s'impliquent

Ces dernières années, Riyad a concentré environ un tiers des investissements réalisés dans le pays. La capitale ambitionne de devenir l'une des premières économies urbaines de la planète et un hub mondial de la finance et du divertissement.

"Nous pensons qu'il existe une synergie parfaite entre une exposition universelle et les ambitions que nous avons pour Riyad, ce qui en fait la ville idéale pour accueillir cet événement mondial," insiste Mazen Tammar, directeur général de la Candidature de Riyad pour l'Expo 2030.

"Dans cet objectif, nous travaillons avec des entreprises mondiales et multinationales et celles-ci contribuent avec des talents, des technologies et des innovations au niveau mondial, en plus de s'implanter, voire d'établir leur siège régional à Riyad : c'est ce qui crée une plateforme solide pour permettre le développement du projet d'Expo 2030," estime-t-il.

Euronews
Le royaume veut accueillir plus de 40 millions de visiteurs durant six mois, à partir d'octobre 2030Euronews

"Des efforts en faveur du développement durable"

L'Arabie saoudite, premier exportateur de pétrole brut au monde, a fait de la diversification de son économie une priorité et promet de réaliser la première exposition universelle négative en carbone.

"Une partie de cet enthousiasme et de ces efforts en faveur du développement durable réside dans nos engagements internationaux," fait remarquer Son Altesse, la Princesse Haifa Al Mogrin, déléguée permanente de l'Arabie saoudite à l'UNESCO. "Comment l'Arabie saoudite peut-elle exercer sa responsabilité internationale à l'égard du monde ? Comment pouvons-nous partager ces expériences et construire une plateforme pour que le reste du monde les découvre et apprenne les uns des autres ? C'est de là que vient l'idée d'organiser l'Expo 2030 à Riyad," précise-t-elle.

Au lendemain de cette soirée, les émissaires saoudiens ont présenté leur projet devant l'assemblée générale du Bureau International des Expositions. La candidature de Riyad est en concurrence avec celles de Rome en Italie et Busan en République de Corée. Le vote du BIE aura lieu en novembre prochain.

Partager cet article