EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Les marchés surveillent les prix du pétrole dans un contexte d'incertitude après la mort du président iranien

Sur cette photo publiée par le bureau de la présidence iranienne, le président Ebrahim Raisi assiste à une réunion avec son homologue azéri Ilham Aliyev lors de la cérémonie d'inauguration de l'usine de production d'électricité de la ville d'Istanbul.
Sur cette photo publiée par le bureau de la présidence iranienne, le président Ebrahim Raisi assiste à une réunion avec son homologue azéri Ilham Aliyev lors de la cérémonie d'inauguration de l'usine de production d'électricité de la ville d'Istanbul. Tous droits réservés Iranian Presidency Office/AP
Tous droits réservés Iranian Presidency Office/AP
Par Indrabati Lahiri
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Le flottement institutionnel en Iran après la mort du président Raïssi pourrait avoir un impact sur les marchés pétrolier.

PUBLICITÉ

Les analystes surveillent les marchés pétroliers pour voir comment ils réagissent à l'incertitude accrue au Moyen-Orient après la mort du président iranien Ebrahim Raïssi  dans un accident d'hélicoptère ce dimanche.

En début de journée lundi, le prix du Brent a légèrement augmenté pour atteindre 84,2 dollars le baril, tandis que le prix du pétrole brut a également augmenté, pour atteindre 80,1 dollars le baril, après avoir connu une hausse de 1,34 % cette semaine.

Le prix de l'or était également en hausse, augmentant de 1,11 % pour atteindre 2 440,6 dollars l'once troy, les investisseurs retrouvant leurs valeurs refuges favorites.

Quel pourrait être l'impact de la mort d du président iranien sur les marchés pétroliers ?

L'Iran est un important producteur de pétrole et l'on craint que tout conflit impliquant l'Iran ne menace et ne déstabilise davantage la région du Moyen-Orient. D'autant que l'Iran soutient les Houthis du Yémen, qui bloquent actuellement le commerce international en attaquant les navires traversant la mer Rouge.

La mort du président inquiète les marchés financiers, et les matières premières en particulier, en raison de la position de l'Iran dans l'économie mondiale, qui a été encore plus déstabilisée par son attaque de drones contre Israël le mois dernier.

Au moment de l'attaque du 13 avril, le président israélien Isaac Herzog a déclaré à Sky News : "Nous sommes des partisans de la paix. Nous avons fait la paix avec nos voisins à maintes reprises. Malheureusement, tout a commencé le 7 octobre, lorsqu'un représentant de l'Iran, le Hamas, a perpétré un massacre incroyablement brutal contre des citoyens israéliens, et le reste appartient à l'histoire. Nous devons donc mettre les choses en perspective (...) c'est une déclaration de guerre".

Le président Raïssi, un partisan de la ligne dure ultra-conservatrice aussi connu sous le nom de "boucher de Téhéran", était censé succéder au guide suprême de l'Iran, l'ayatollah Ali Khamenei, et avait été au pouvoir lors de certains des moments historiques et politiques clés de l'Iran.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Iran : Ebrahim Raïssi, portrait d'un dirigeant ultra-conservateur

Le président iranien retrouvé mort après un accident d'hélicoptère

Prix du gaz en hausse : l'essor de l'intelligence artificielle ferait grimper la demande