Immersion dans le plus grand camp de réfugiés du monde, portrait intime de Malala... deux documentaires à ne pas rater

Immersion dans le plus grand camp de réfugiés du monde, portrait intime de Malala... deux documentaires à ne pas rater
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Focus sur deux documentaires passionnants. L'un sur le camps de Zaatari en Jordanie, ou vivent quelque 85.000 Syriens. L'autre sur Malala Yousafzai, petit bout de femme d'à peine 18 ans au destin hor

PUBLICITÉ

Quelle est la vie des réfugiés syriens, dans l’un des plus grands camps de réfugiés du monde, sous des tentes de fortune, déracinés à seulement 15 km de la frontière avec leur pays?

Voilà ce que montre “Salam Neighbor”, un documentaire diffusé au Festival du documentaire de Washington, le 20 juin, journée mondiale des réfugiés. Ce film suit les deux réalisateurs américains, 26 et 25 ans. Ils ont passé un mois dans le camp de Zaatari, en Jordanie, qui abrite près de 85.000 Syriens ayant fui la guerre civile.

“Nous avons eu besoin de venir ici et d’accueillir ces gens, non comme un fardeau mais comme nos voisins. De les regarder comme des humains, comme vous et nous, et d’ouvrir nos portes, dans ce qui est devenu la plus grande crise de réfugiés depuis la Seconde Guerre Mondiale”, explique Zach Ingrasci, le co-réalisateur du film.

Environ 3.8 millions de personnes ont fui la Syrie depuis le soulèvement contre Bachar al-Assad en 2011. 600.000 réfugiés sont enregistrés en Jordanie. La plupart d’entre eux vivent dans des zones urbaines mais environ 100.000 Syriens restent dans des camps, selon le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR).

“He named me Malala”, est un documentaire sur la vie de la jeune prix Nobel de la paix pakistanaise Malala Yousafzai. Un film dirigé par David Guggenheim qui a déjà reçu l’Oscar du meilleur documentaire en 2007 pour “Une vérité qui dérange” sur les changements climatiques.

Le film brosse le portait de cette jeune fille au destin hors du commun, devenue en quelques mois une figure mondiale de la défense du droit des femmes à accéder l‘éducation. En 2012, Malala a 15 ans quand elle grièvement blessée par des Talibans Pakistanais qui lui tirent dessus dans son bus pour aller à l‘école.

Depuis, la jeune fille est devenue le symbole de la lutte contre les Talibans. Elle a rencontré les plus grands dirigeants du monde, de Barack Obama à la reine Elizabeth, s’est exprimée à l’ONU et, à 17 ans est devenue la plus jeune personne à recevoir le Prix Nobel de la Paix en 2014. Elle aura 18 ans le 12 juillet.

“He Named Me Malala” sortira en France le 2 octobre prochain.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Wim Wenders, Prix Lumière 2023 à Lyon, "la source du cinéma"

Annecy 2023 accueille le meilleur de l'animation mondiale

Jonathan Glazer, Kōji Yakusho et Merve Dizdar : les autres primés de Cannes 2023