EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Alors que La Scala de Milan ferme, l'Opéra national de Bordeaux enregistre un opéra

Opéra National de Bordeaux
Opéra National de Bordeaux Tous droits réservés AFP
Tous droits réservés AFP
Par Frédéric Ponsard
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que la Scala de Milan doit renoncer à son lancement de saison, l'Opéra national de Bordeaux enregistre un opéra de Debussy pour un disque, permettant aux musiciens et chanteurs de se retrouver.

PUBLICITÉ

La Scala de Milan a annoncé cette semaine l'annulation de son lancement de saison début décembre, en raison d'un grand nombre de cas de coronavirus parmi les musiciens et les chanteurs de l'Opéra.

Dans les pays comme la France touchée par le reconfinement, des initiatives essayent de continuer à faire vivre les orchestres. A Bordeaux, un enregistrement a eu lieu avec les restrictions sanitaires requises...

"Les instruments à vent sont distanciés de deux mètres les uns les autres, ce qui est d'ailleurs très compliqué pour eux parce que la musique collective c'est aussi s'écouter, d'être plus proches donc là d'être à deux mètres ça leur demande une concentration encore plus forte. Pour les cordes, tous les violons, c'est masque obligatoire, même pendant le concert. Là aussi c'est un effort physique particulièrement difficile."
Olivier Lombardie, Administrateur général de l'Opéra National de Bordeaux

L'Opéra national de Bordeaux (ONB) a donc enregistré à huis clos, l'intégral d'un opéra déprogrammé pour cause de crise sanitaire.

Une solution alternative qui permet aux artistes, musiciens et chanteurs, de continuer à jouer ensemble, dans les conditions d'une véritable représentation.

"Je crois que c’est un bon compromis, de pouvoir répéter et de pouvoir créer des choses même si le public n’est pas là, et de pouvoir palier à ce manque d’art vivant et d’interaction avec les gens, en proposant des choses: soit le disque, soit le streaming, soit des objets dvd pour plus tard, etc. Ce n'est pas LA solution mais pour palier à ça là dans l’urgence on n’a pas d’autre choix."
Stanislas de Barbeyrac, Tenor

Le disque sortira l'année prochaine , un opéra adapté de "Pelléas et Mélisande" par Claude Debussy en 1902, et inspiré du mythe de Tristan et Yseult...

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le district culturel transforme l'espace artistique d'Abu Dhabi

Les Voix de la promotion—Le district culturel de Saadiyat à Abu Dhabi promeut la créativité mondiale

Gamesummit 2024 : Concours palpitants, expositions et discours instructifs sur les jeux vidéo