Serge Gainsbourg, disparu il y a trente ans...

Serge Gainsbourg en 1986, lors d'une campagne de promotion pour une marque de cigarettes
Serge Gainsbourg en 1986, lors d'une campagne de promotion pour une marque de cigarettes Tous droits réservés Pierre Gleizes/1986 AP
Par Maxime Biosse Duplan
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le chanteur, compositeur, parolier, interprète, l'un des plus grands de la culture française, fut emporté par une crise cardiaque, le 2 mars 1991.

PUBLICITÉ

Serge Gainsbourg, trente ans déjà... Le musicien, compositeur, parolier, interprète, l'un des plus grands de la culture française, était emporté par une crise cardiaque, le 2 mars 1991.

Sa maison, rue de Verneuil à Paris, devenue un lieu de pèlerinage et d'hommage pour plusieurs générations de fans, pourrait finalement ouvrir ses portes, trente années après.

Mais d'ailleurs, Serge Gainsbourg pourrait-il aujourd'hui faire la même musique et surtout, avec les mêmes mots ? Ce fan du chanteur, devant la maison de Serge, répond : "J'oserai espérer vraiment qu'il continuasse (sic) dans la même veine, avec une orchestration... C'est particulièrement fin, l'ensemble des instruments, et j'imagine que travailler avec lui n'aurait pas été si aisé que ça, pour les musiciens, et surtout, ne pas changer le texte, extraordinaire... Enfin, pour moi, il ne faut pas changer".

Pourquoi une telle vénération, pourquoi une telle influence sur des générations d'artistes en France, aux Etats-Unis, ou au Japon ? Tout au long de ses quarante ans de carrière, du timide Serge des cafés-théâtres au Gainsbarre provocateur et décadent, avec des étapes en Jamaïque et au cinéma, Serge Gainsbourg a concocté pour lui mais aussi pour d'autres quelques dizaines de chefs d'oeuvres devenus éternels. Sachant s'entourer des meilleurs arrangeurs, toujours en avance et en décalage sur la musique de son époque, Gainsbourg l'artiste rayonne toujours trente ans plus tard.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Art Paris 2024 : La diversité de la scène artistique française et ses jeunes talents à l'honneur

Andrey Gugnin remporte le premier prix de 150 000 € au concours international Classic Piano 2024

Le festival Balkan Trafik! explore la Moldavie et ses minorités culturelles