This content is not available in your region

12 ans d'enquête et de restauration pour l'impérial "Napoléon" d'Abel Gance

euronews_icons_loading
Napoléon, Abel Gance (Cinémathèque française)
Napoléon, Abel Gance (Cinémathèque française)   -   Tous droits réservés  AFP
Par Frédéric Ponsard

Aux environs de Paris, dans un bâtiment spécialement aménagé appartenant à la Cinémathèque française se trouvent des nombreux trésors de l'histoire du cinéma, soigneusement conservés et restaurés...

Certains ont demandé un travail de titan comme le mythique Napoléon d'Abel Gance, chef d'oeuvre du muet qui aura bientôt un siècle.

De Belgrade à l'île de beauté, plusieurs copies et négatifs du film ont été nécessaires pour le reconstituer. Certaines viennent de France et des 4 coins de l'Europe, et même de l'autre côté de l'Atlantique...

Celles-ci viennent du Luxembourg. Ici, vous avez le contretype que nous avons trouvé à Rome. Et ici vous avez, sous la forme de huit boites, la copie deu MoMa de New York".
Georges Mourier
directeur de recherches

Le montage et la qualité de la pellicule diffèrent d'une copie à l'autre, et il a fallu examiner chaque image de chaque bobine pour que le puzzle redevienne complet, fidèle aux intentions de l'auteur, et qu'il soit surtout homogène à l'oeil.

Un tour de force qui a demandé 12 ans de travail.

"Le spectateur de 2021 ne saura jamais d'où l'on est parti. Là, pour retrouver un plan, il a été recomposé en quatre morceaux. C'est plus que de la couture, c'est de la dentelle, c'est de la dentelle parce que on est obligé de défaire les dentelles qui ont été faites par nos prédécesseurs, ne pas casser le fil et le retisser avec le bon sens qui est le sens de la grande version."
Georges Mourier
directeur de recherches

Il existe en fait 22 versions différentes du film, mais la grande version, prévue à l'origine par Abel Gance, dure plus de sept heures.

Un budget de 2.5 d'euro cofinancé par la Cinémathèque française... et Netflix.