This content is not available in your region

Le Genou d'Ahed, Prix du Jury à Cannes, est un coup de poing envoyé à la figure d'Israël

euronews_icons_loading
Ahed's Knee / Le Genou d'Ahed
Ahed's Knee / Le Genou d'Ahed   -   Tous droits réservés  Pyramide Distribution
Par Frédéric Ponsard

Pour Spike Lee et son jury, c'est un film "courageux" et il a reçu à Cannes le Prix du Jury, ex-aequo.

Le Genou d'Ahed est un film israélien qui dénonce ouvertement et frontalement la politique de l'Etat hébreu, notamment en ce qui concerne le sort des Palestiniens.

Nous avons interviewé le réalisateur, Nadav Lapid, après la remise de son prix, reçu conjointement avec Memoria d'Apichatpong Weerasethakul.

"Je pense que c'est un film rempli de douleur et de tristesse sur un pays qui aurait dû être différent, qui aurait pu être différent, qui a peut-être une quelconque chance d'être différent mais qui sombre et qui plonge de plus en plus dans ces perversions. Et aussi dans ce sens là, sur moi-même qui suis tellement Israélien, et qui suis atteint aussi de toutes ces maladies et de toutes ces perversions."
Nadav Lapid
réalisateur

Ahed est cette jeune femme palestienne, arrêtée en 2017 alors qu'elle s'en prenait à des militaires israéliens. Un général avait préconisé une balle dans son genou pour la calmer.

Nadav Lapid a fait de son héros, un réalisateur soumis à la censure, son double cinématographique...

"Il faut remélanger toutes les cartes, et un film comme le mien peut être un modèle pour des jeunes cinéastes, qui peuvent dire : "Moi, je suis le cinéma, moi aussi je suis le cinéma, je ne suis pas quelque chose de petit, d'étroit, je suis le cinéma", et c'est pour cela qu'un prix dans cet énorme festival, c'est magnifique."
Nadav Lapid
réalisateur

Le film vient de sortir en Israël, provoquant la polémique.

Le Genou d'Ahed est une coproduction franco-germano-israélienne, et est annoncé à partir de septembre sur les écrans européens.

Journaliste • Frédéric Ponsard