This content is not available in your region

Mohamed Mbougar Sarr, prix Goncourt 2021 : "c'est un signal fort"

euronews_icons_loading
Mohamed Mbougar Sarr lors de la réception du prix Goncourt, le 3 novembre 2021 (Paris, France)
Mohamed Mbougar Sarr lors de la réception du prix Goncourt, le 3 novembre 2021 (Paris, France)   -   Tous droits réservés  BERTRAND GUAY/AFP or licensors
Par Frédéric Ponsard

L'auteur sénégalais Mohamed Mbougar Sarr est le premier écrivain d'Afrique subsaharienne à recevoir le plus prestigieux prix littéraire français, le Prix Goncourt, pour son roman "La plus secrète mémoire des hommes".

Le jury, composé de sept hommes et trois femmes, n'a eu besoin que d'un seul tour de scrutin pour attribuer le prix à l'écrivain de 31 ans.

La nouvelle est saluée par les Sénégalais qui se disent fiers de leur compatriote. Euronews a interviewé l'écrivain.

"Je suis très heureux de voir la réception, la manière dont le continent africain et ses diasporas ont reçu cette annonce-là. Je reçois beaucoup de messages de gratitude, de félicitations, de joie, beaucoup de témoignages qui me touchent beaucoup. Avoir reçu un prix de cette envergure-là, me charge peut-être, non pas de responsabilités, mais peut-être d'un certain symbole", explique l'auteur.

Le prix rejaillit sur le Sénégal et sur toute la francophonie, dont les racines coloniales sont parfois mal assumées. L'auteur fait la part des choses et replace la France dans son rôle universaliste hérité notamment des Lumières.

"C'est un signal fort. Evidemment, il s'agit d'abord de littérature, j'insiste sur cela, c'est un roman et il faut d'abord le lire, mais cela peut être un moyen, aussi, de montrer que la France est parfois beaucoup plus grande et beaucoup plus noble -en tout cas beaucoup plus ouverte- que ce à quoi on peut, on veut la réduire parfois, on cherche à la réduire", analyse Mohamed Mbougar Sarr . "Et c'est même ce qui est présent dans cette société, cette société est aussi extrêmement mêlée, mélangée, conflictuelle, avec beaucoup de tendances qui s'expriment, radicales, mais l'une de ces tendances, c'est aussi une tradition de diversité, d'ouverture, d'accueil, il faut le préciser."

Le livre est sorti en France et sera prochainement traduit dans de nombreuses langues européennes.