This content is not available in your region

Forest Whitaker reçoit une Palme d'honneur à Cannes pour l'ensemble de sa carrière

euronews_icons_loading
L'acteur américain Forest Whitaker, invité d'honneur du 75ème Festival de Cannes
L'acteur américain Forest Whitaker, invité d'honneur du 75ème Festival de Cannes   -   Tous droits réservés  Vianney Le Caer/2022 Invision
Par Frédéric Ponsard  avec agences

Il est l'invité d'honneur de ce 75ème festival de Cannes. L'Américain Forest Whitaker a reçu une Palme pour son immense carrière d'acteur, mais aussi pour son engagement en tant que producteur qui met l'humain au premier plan à travers la fondation qu'il a créée Whitaker Peace & Development Initiative (WPDI) en 2012.

A ses côtés sur le tapis rouge, l'équipe de production du film "For the Sake of Peace", un documentaire qui a nécessité plus de 6 ans de tournage au Soudan du Sud pour témoigner des conséquences de la guerre civile qui a fait 400 000 morts depuis 2013.

Depuis sa création en 2011, la jeune nation africaine est en proie à la violence. Pourtant, certains croient dur comme fer à la paix, des jeunes qui se battent pour un avenir meilleur. Une façon de montrer le Soudan du sud sous un jour humain.

La société française R2 a été chargée de la production du documentaire, avec un duo de réalisateurs qui signe à la fois le tournage et le montage :

 "La demande de Forest était de faire, de donner un message positif et tout simplement de mettre en avant des gens Sud-Soudanais qui se battent pour la paix au quotidien" explique Christophe Castagne, co-réalisateur du documentaire.

"L'intérêt de ce film est de remettre le Soudan du sud dans la lumière, d'expliquer ce qui s'y passe. Ce qui est bien dans ce film, c'est qu'on met des visages sur les gens qui vivent là-bas, on explique leur situation, qui est assez terrible, mais sans trop parler de politique, sans trop complexifier, on fait vraiment des portraits, pour que les gens puissent être à l'intérieur et comprendre la vie et la survie de ces gens-là" souligne l'autre co-réalisateur français Thomas Sametin.

Le film suit le conflit entre deux villages, des habitants qui s'entretuent pour des vols répétés de bétail. Une jeune femme, avec le soutien de la fondation de Forest Whitaker, permet progressivement aux deux populations de communiquer et de trouver une issue au conflit.

"De toute façon, le Soudan du Sud est un pays très jeune, comme beaucoup de pays africains, et si ce pays s'en sort, et je l'espère car c'est un pays merveilleux, ce sera grâce à sa jeunesse. Et nos deux personnages principaux dans le film, Gatjang et Nadenge sont des gens jeunes !" poursuit Christophe Castagne.

L'autre héros du film est un jeune homme, Gatjang, menacé de mort à cause de son origine ethnique. Dans un camp de réfugiés, il trouve un sens à sa vie et apporte la paix en arbitrant des matchs de football.