Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Expatrié : travailler, vivre et s'épanouir à l'île Maurice

Expatrié : travailler, vivre et s'épanouir à l'île Maurice
Tous droits réservés  euronews   -  
Par Gorkem Sifael

Penny Jones est une chorégraphe anglaise spécialisée dans les spectacles de masse. Son mari, Ken Annandale est un auteur et conférencier sud-africain. Ce couple d’expatriés vit à l'île Maurice.

Penny et Ken ont visité l'île pour la première fois lors de leur lune de miel, il y a 20 ans. "Je me souviens avoir marché le long de l'une des plages et m'être dit : "Si je meurs demain, je mourrai heureuse, car j'ai vraiment connu le paradis", se souvient Penny.

Lorsque Ken a exprimé son désir de vivre à Maurice à plein temps, le couple a commencé à étudier les différentes possibilités. "Nous avons toujours été des entrepreneurs. Nous avons donc concentré toute notre attention sur notre activité en ligne et nous nous sommes installés ici définitivement", explique Penny.

Meet the Locals
euronewsMeet the Locals

Le couple profite des avantages d’une gestion de son activité en ligne pour passer aussi du temps sur la plage, faire du kayak et des randonnées. "C'est tout simplement magique, et c'est la raison pour laquelle nous sommes venus ici ; le style de vie", dit Ken.

Lorsque Ken s'est fait mal au dos, il s’est fait opérer à Maurice. Le couple a été impressionné par la qualité des soins. "C'était de classe mondiale. Le service était incroyable. Le chirurgien avait été formé en France. Nous avons des infirmières extraordinaires sur cette île. Sur une période de 40 jours, elles ont réussi à contrôler l'inflammation et j'ai recommencé à me sentir bien", raconte Ken.

Il n'est pas nécessaire d'être millionnaire<br>pour vivre à l'île Maurice.
Ken Annandale
Expatrié

Penny et Ken ont développé leur réseau d'entrepreneurs locaux et expatriés vivant sur l'île : "J'ai de nouvelles idées. Je suis en train de développer un nouveau logiciel en collaboration avec quelqu'un à Maurice", dévoile Ken.

Meet the Locals
euronewsMeet the Locals

Le couple continue à rechercher de nouvelles aventures dans ce dernier chapitre de leur vie et attribue à l'accessibilité de la vie sur l'île le mérite d'y contribuer : "J'avais l'impression qu'il fallait être millionnaire pour avoir les moyens de vivre à Maurice, alors nous avons été reconnaissants et heureux lorsque nous avons découvert qu'il n'était pas nécessaire d'être millionnaire pour vivre ici."