"Aurora's Sunrise" sur le génocide arménien, l'un des meilleurs films d'animation de 2022

"Aurora's Sunrise", Inna Sahakyan
"Aurora's Sunrise", Inna Sahakyan   -   Tous droits réservés  Bars Media
Par Frédéric Ponsard

"Aurora's Sunrise" est l'un des films d'animation les plus remarqués de 2022, avec notamment une sélection officielle au Festival d'animation d'Annecy, une référence en la matière.

Il a représenté cette année l'Arménie dans la course aux Oscars pour le Meilleur Film International.

"Aurora's Sunrise" l'histoire vraie d'une jeune fille arménienne, Aurora Mardiganian, qui a survécu aux massacres des arméniens par les turcs en 1915, et dont l'histoire s'est retrouvé sur grand écran à Hollywood...

Le film mêle animation et documents d'archives pour raconter cette histoire personnelle qui est aussi celle d'un peuple.

"Lorsque j'ai approfondi l'histoire d'Aurora Mardiganian et son témoignage, j'ai compris qu'il s'agissait d'une façon unique de parler de la douleur de ma nation, mais à travers l'histoire universelle et très personnelle d'une jeune fille qui a survécu au génocide sans jamais abandonné et sans perdre son humanité. Et en même temps, elle a toujours essayé d'aider notre peuple."
Inna Sahakyan
Réalisatrice

De son Arménie occidentale natale aux Etats-Unis, le chemin fut ardu et périlleux pour la jeune orpheline. Mais après avoir débarqué à Ellis Island en 1917, Aurora rencontre le journaliste Henry Louis Gates qui écrit un article détaillant son histoire, et sa survie improbable au milieu du chaos.

L'article devient une série d'épisodes, puis un scénario et un film. L'un des premiers biopic de l'histoire du cinéma, en somme d'autant qu'Aurora a été choisie pour rejouer sa propre histoire. Le film s'intitule "Auction of Souls" (La vente aux enchères des âmes), et est signé Oscar Apfel. 

Le film fut l'un des grands succès du début des années 20 aux Etats-Unis.

Elle y raconte en détail la violence, les meurtres, les viols et sa famille entière assassinée, la fuite et l'exil...

"Bien que je parle de sujets lourds, comme le génocide, j'essaie toujours de montrer la beauté de la terre et la connexion que mon personnage et nous tous, les Arméniens, avons avec notre terre, avec nos souvenirs et la partie brillante de notre passé.
Inna Sahakyan
Réalisatrice

Pour Inna Sahakyan, "l'animation et les illustrations étaient les meilleurs outils pour capturer cette beauté et les souvenirs de mon personnage principal". 

Le film est le premier documentaire animé de ce type réalisé en Arménie, avec une participation conséquente de coproducteurs européens (Lituanie et Allemagne).

Le film d'une grande maîtrise esthétique est aussi acte de mémoire pour l'Arménie, et remet dans la lumière le parcours d'une femme, Aurora Mardiganian, revenue des ténèbres...

Video editor • Frédéric Ponsard