PUBLICITÉ

Des voitures fracassées par la guerre exposées en plein centre d'Helsinki

Cars destroyed in the Ukraine war, an artwork created by Czech designer, Maxim Velcovsky / LUX Helsinki
Cars destroyed in the Ukraine war, an artwork created by Czech designer, Maxim Velcovsky / LUX Helsinki Tous droits réservés Alessandro RAMPAZZO / AFP
Tous droits réservés Alessandro RAMPAZZO / AFP
Par Frédéric Ponsard
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le festival LUX Helsinki présente une installation composée de voitures détruites pendant la guerre en Ukraine. Des carcasses magnifiées par leur mise en lumière et qui provoque une émotion intense pour les spectateurs.

PUBLICITÉ

Chaque début d'année, Helsinki s'illumine pour son LUX Light Festival.

Plus de 30 installations cette année, mais l'une attire particulièrement l'attention. En plein centre de la capitale finlandaise, plusieurs carcasses de voitures détruites par la guerre en Ukraine ont été exposées. Des épaves récupérées et acheminées d'Ukraine vers la Finlande par le designer Tchèque Maxim Velcovsky.

L'installation est composée quatre voitures avec, à côté de chaque voiture, une histoire sur ce véhicule, sa provenance, les circonstances de sa destruction, et aussi des informations sur son propriétaire et de son rapport à son moyen de locomotion anéanti. Elles sont toutes de taille et de modèle différentes mais racontent toutes  comment cette voiture a été une partie importante de la vie quotidienne de son propriétaire et comment soudainement elle est parti en fumée...

Pour moi, ces voitures ne sont que des symboles, et aussi pour l'artiste. Elles pourraient tout aussi bien être des bicyclettes ou autre chose. Elles illustrent comment la vie quotidienne peut soudainement s'effondrer".
Juha Rouhikoski
directeur artistique, Lux Helsinki

Intitulée "The Physical Possibility of Death in the Mind of Someone Living" (La possibilité physique de la mort dans l'esprit de quelqu'un de vivant), cette installation frappe les esprits des spectateurs...

"A mon avis, cela ne peut évoquer qu'une seule émotion, celle d'une tristesse intense. Et c'est formidable qu'une oeuvre qui pousse à la réflexion ait été présentée cette fois-ci à ce festival d'art lumineux. "
Karina Kytomaa
spectatrice du festival

Tout le monde peut profiter gratuitement des expositions en plein air.

Le Lux Helsinki light festival se prolonge jusqu'au dimanche 8 janvier.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La poétesse roumaine Ana Blandiana remporte le prix Princesse des Asturies de littérature 2023

La Suisse a peut-être remporté l'Eurovision, mais les chiffres du streaming donnent-ils une image différente ?

Brian May et Jean-Michel Jarre en concert à Bratislava