Etats-Unis : Gwyneth Paltrow remporte son procès dans une affaire d'accident de ski

Gwyneth Paltrow à sa sortie de la salle d'audience du tribunal de Park City, dans l'Utah, le 31 mars 2023
Gwyneth Paltrow à sa sortie de la salle d'audience du tribunal de Park City, dans l'Utah, le 31 mars 2023 Tous droits réservés Kristin Murphy/The Deseret News via A
Tous droits réservés Kristin Murphy/The Deseret News via A
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Poursuivie pour son implication dans un accident de ski dans une station de l'Utah en 2016, l'actrice américaine Gwyneth Paltrow a remporté son procès, évitant ainsi de payer plus de 300 000 dollars de dommages-intérêts demandés par l'accusation.

PUBLICITÉ

Gwyneth Paltrow peut souffler. L'actrice américaine, accusée d'être à l'origine d'un accident de ski en 2016 dans l'Utah, est sortie ce jeudi blanchie de son procès. Elle évitant ainsi de payer les centaines de milliers de dollars de dommages-intérêts demandés par l'accusation.

Le jury d'un tribunal de cet Etat de l'ouest des Etats-Unis a estimé, à l'unanimité, que Gwyneth Paltrow, célèbre notamment pour son rôle de Pepper Potts dans les films Iron Man, n'était pas responsable de l'accident survenu avec un professionnel de santé à la retraite, Terry Sanderson.

Rick Bowmer/AP Photo
Gwyneth Paltrow lors de l'audience dans le tribunal de Park City, le 30 mars 2023.Rick Bowmer/AP Photo

"Je suis heureuse de cette issue", a déclaré Gwyneth Paltrow après l'énoncé du verdict. "J'ai le sentiment que laisser passer des allégations mensongères mettait en cause mon intégrité", a-t-elle ajouté.

Le procès, retransmis en direct depuis la petite ville de Park City, a provoqué un vif intérêt médiatique à travers le monde - et également chez les internautes, qui ont multiplié les détournements humoristiques des images de l'audience.

L'actrice a obtenu le dollar symbolique qu'elle réclamait, le jury estimant, après trois heures de délibération, que c'est au contraire Terry Sanderson qui avait causé l'accident.

Rick Bowmer/AP Photo
Terry Sanderson, lors de l'audience dans le tribunal de Park City, le 30 mars 2023.Rick Bowmer/AP Photo

Agé de 76 ans, Terry Sanderson, un optométriste, affirmait que la collision dans la station huppée de Deer Valley, dans les Rocheuses lui avait brisé quatre côtes et provoqué des dommages psychologiques durables, lançant des poursuites en 2019 à l'encontre de Gwyneth Paltrow. Dans un premier temps, Il lui avait demandé des dommages-intérêts de 3,3 millions de dollars, une somme ramenée par la suite à un peu plus que 300 000 dollars.

Lors de leur plaidoirie finale, les avocats de Terry Sanderson avaient avancé que leur client devait être indemnisé pour les dégâts cérébraux irréversibles qu'il avait subis et qui nuisent à sa qualité de vie.

Ils demandaient au tribunal d'accorder 33 dollars à son client pour chaque heure du jour depuis l'accident jusqu'au décès de Terry Sanderson, dont ils estimaient qu'il pourrait avoir lieu dans 10 ans.

Le calcul revient à une somme de "3 276 000 dollars pour les 17 années auxquelles Terry doit faire face à ces dégâts cérébraux irréversibles". Sans succès.

Qui a percuté l'autre en premier ?

Au cœur du dossier, la question était de savoir quel skieur avait percuté l'autre.

Selon le plaignant, Gwyneth Paltrow lui a foncé dessus en skiant de manière "dangereuse", avant de s'enfuir, le laissant inconscient.

L'actrice affirme au contraire que c'est Terry Sanderson qui l'a heurtée dans le dos. Son avocat assure qu'elle "n'allait pas vite" et qu'elle a pris peur lorsque Terry Sanderson est apparu derrière elle.

"Il l'a percutée. Il l'a blessée", a affirmé jeudi l'avocat de l'actrice, Stephen Owens, "et il lui a demandé 3 millions de dollars ensuite, pour le plaisir. Ce n'est pas juste".

Le procès, qui a duré plus d'une semaine, a vu l'exposé de détails précis sur la santé de Terry Sanderson, y compris sur des pathologies préexistantes.

Certains membres de sa famille ont témoigné également pour décrire un homme au caractère difficile, déjà avant l'accident.

Au début de l'affaire, Stephen Owens avait affirmé que l'optométriste était "obsédé" par la plainte et que le dossier était basé sur "des allégations mensongères".

Rick Bowmer/AP Photo
Gwyneth Paltrow et Terry Sanderson lors de l'audience dans le tribunal de Park City, le 30 mars 2023.Rick Bowmer/AP Photo

En sortant de la salle d'audience, l'actrice s'est approchée du plaignant débouté pour lui parler. Ce dernier a plus tard déclaré qu'elle lui avait souhaité "le meilleur pour la suite".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"The Tortured Poets Department", le nouvel album de Taylor Swift : verdict d'Euronews Culture

Une photo poignante de Gaza remporte le prix de la photo de presse mondiale 2024

Le Prix du Public LUX 2024 décerné au film "La salle des profs"