Japon : la lauréate du prix littéraire le plus prestigieux a utilisé ChatGPT pour écrire son livre

Une romancière remporte le prix littéraire le plus prestigieux du Japon - puis révèle qu'elle a utilisé le ChaptGPT
Une romancière remporte le prix littéraire le plus prestigieux du Japon - puis révèle qu'elle a utilisé le ChaptGPT Tous droits réservés Shinchosha - Canva
Par David Mouriquand
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Rie Kudan, 17e lauréate du prix littéraire le plus prestigieux du Japon, le prix Akutagawa, a admis avoir utilisé ChatGPT pour écrire son roman. Une lauréate méritante ?

PUBLICITÉ

Rie Kudan, lauréate du prix littéraire le plus prestigieux du Japon, a expliqué qu'une partie de son nouveau livre avait été écrite par un écrivain fantôme unique : ChatGPT.

L'auteure de 33 ans, dont le dernier roman "Tokyo-to Dojo-to" a séduit le jury d'Akutagawa, qui l'a trouvé "si parfait qu'il est difficile d'y trouver à redire", a révélé, lors de la cérémonie de remise des prix, qu'elle avait "utilisé tout le potentiel de l'intelligence artificielle (IA) pour écrire ce livre".

Elle a expliqué qu'"environ 5 % du livre est constitué de phrases générées par l'IA", citées mot pour mot.

L'auteur a avoué que le fait de converser fréquemment avec l'IA lui permettait de confier ses pensées les plus intimes, dont elle "ne peut parler à personne d'autre", avant d'ajouter que les réponses de ChatGPT inspiraient parfois des dialogues dans le roman.

Le roman de Rie Kudan se déroule dans un futur proche imaginé où l'IA fait désormais partie intégrante de la vie quotidienne. Il suit l'histoire d'une architecte qui construit une tour dans un parc de Tokyo conçu pour offrir un lieu de réhabilitation aux criminels et explore son malaise face à la tolérance de la société à l'égard de ceux qui enfreignent la loi.

Rie Kudan estime que le logiciel d'intelligence artificielle générative l'a aidée à libérer son potentiel créatif et a indiqué qu'elle souhaitait entretenir une "bonne relation" avec l'IA.

Cependant, tout le monde n'est pas aussi enthousiaste à l'égard de cette nouvelle et de cette libération créative particulière, de nombreuses personnes qualifiant cette pratique de moralement discutable et se demandant si Rie Kudan méritait le prix japonais tant convoité.

"Elle a donc écrit un livre en utilisant habilement l'IA... Est-ce du talent ? Je ne sais pas", écrit un internaute sur X.

L'organisation du prix Akutagawa n'a pas encore commenté les déclarations de la lauréate.

L'outil d'IA ChatGPT a été lancé en 2022 et peut rédiger des textes à la demande en quelques secondes. Il suscite des inquiétudes dans différents secteurs, de nombreuses personnalités du monde culturel le dénonçant comme la mort du "véritable art" et le qualifiant de "moquerie grotesque de ce que c'est que d'être humain".

Récemment, l'auteur britannique, Salman Rushdie, a déclaré qu'un court texte généré dans son propre style par une intelligence artificielle était "un pur déchet".

Des sentiments partagés par John Grisham et George R.R. Martin, auteur de "Game of Thrones", qui font partie des écrivains ayant intenté une action collective en 2023 contre OpenAI, créateur de ChatGPT, pour violation présumée des droits d'auteur.

L'année dernière également, un artiste s'est vu refuser son prix par le Sony World Photography Awards parce que la photographie primée n'était en fait pas une photographie, mais une image numérique réalisée à l'aide du programme d'IA DALL-E 2.

Sources additionnelles • The Times, AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Fortes chutes de neige dans les régions de la côte ouest du Japon

Google lance Gemini, une IA concurrente de ChatGPT, qui se comporterait comme un humain

Jimmy Wales, le fondateur de Wikipedia, se dit déçu par ChatGPT