EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

ChatGPT a un an : un triste anniversaire pour la culture et la créativité ?

ChatGPT a un an : Les défis culturels de l'IA générative
ChatGPT a un an : Les défis culturels de l'IA générative Tous droits réservés Canva
Tous droits réservés Canva
Par David Mouriquand
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

L'année 2023 a été marquée par des avancées impressionnantes en matière d'intelligence artificielle. ChatGPT en est le fer de lance. Un an après son lancement, quel a été son impact sur la culture et le monde de la création ? Les artistes doivent-ils avoir peur ?

PUBLICITÉ

ChatGPT a un an aujourd'hui.

Lancé le 30 novembre 2022, l'outil d'intelligence artificielle s'est fait connaître du grand public cette année et à pris le monde d'assaut.

Quelques semaines après son lancement, il est devenu l'application grand public à la croissance la plus rapide de l'histoire, avec plus de 58 millions de visites à la mi-décembre 2022. Ce chiffre est passé à environ 1,8 milliard de visites mensuelles en milieu d'année 2023, et l'entreprise à l'origine de ChatGPT, OpenAI, a déclaré que son site web était devenu l'un des domaines les plus visités au monde.

Petit rappel pour ceux d'entre vous qui n'ont pas encore eu le plaisir de se divertir avec nos futurs dirigeants numériques. Le chatbot en ligne, qui utilise les données d'Internet, fournit des réponses rapides et humaines à n'importe quelle question. Il peut écrire des scénarios, des essais, des chansons, des poèmes... Et même des blagues.

Cette année le chatbot a fait la une des journaux, et pas toujours pour de bonnes raisons, notamment en ce qui concerne les problèmes de désinformation, d'éthique et d'intégrité académique dans le domaine de l'éducation - de plus en plus d'étudiants utilisant ChatGPT pour leurs devoirs. La capacité de la plateforme à contourner les outils de détection du plagiat y est certainement pour quelque chose...

Controverses sur ChatGPT

Controverses sur ChatGPT
Controverses sur ChatGPTCanva

L'impact de ChatGPT sur divers secteurs culturels et sociaux a été important, et souvent controversé.

Si beaucoup y voient un outil utile pour accomplir diverses tâches, certains craignent que l'essor de ChatGPT ne s'accompagne de pertes d'emplois, en particulier dans les secteurs centrés sur l'écrit et la créativité.

Certaines entreprises comme Apple et JPMorgan Chase ont ainsi interdit à leurs employés d'utiliser le chatbot, craignant des inexactitudes et des informations erronées, tandis que Meta a interdit l'utilisation de l'IA générative dans la publicité politique, par crainte de générer des informations erronées.

Cela n'empêchera probablement pas ChatGPT et d'autres outils similaires d'être utilisés pour créer et diffuser des contenus faux ou trompeurs.

Par exemple, un avocat new-yorkais s'est trouvé dans l'embarras cette année pour avoir utilisé ChatGPT à des fins de recherche dans une affaire, avant de se rendre compte, trop tard, qu'il utilisait de fausses citations.

Récemment, le magazine américain Sports Illustrated a été accusé d'utiliser la plateforme d'IA pour créer de faux articles avec de fausses signatures de journalistes. Ce n'est pas très reluisant.

Des copies illégales

Le secteur journalistique continue de craindre que ChatGPT remplace les journalistes humains et rende la profession superflue, en raison de sa capacité à créer et à traduire des textes.

Euronews est elle-même victime de cette pratique, avec des cas quotidiens de traductions illégales mot à mot de nos articles par un site appelé L'Observatoire de l'Europe, qui ne respecte pas nos titres et attribue tous nos articles à un certain Jean Delaunay - un faux journaliste généré par l'IA.

Ils vont probablement voler cet article, et le cycle continuera...

Vous voyez une différence ? Il n'y en a pas.
Vous voyez une différence ? Il n'y en a pas.Euronews - L'Observatoire de L'Europe

Des créatifs inquiets

Alors que la première année de ChatGPT touche à sa fin, le monde de la création continue de se poser de nombreuses questions.

PUBLICITÉ

ChatGPT est l'un des nombreux logiciels qui ont suscité un tollé autour des œuvres générées par l'IA, entraînant une frustration croissante face à la manière dont la société dévalorise l'art.

Comme l'application Lensa avant elle, qui a provoqué la colère d'artistes numériques affirmant que les œuvres qu'elle génère sont basées sur des œuvres volées, ChatGPT a soulevé des questions de droit d'auteur et d'éthique. Le chatbot utilise en effet un gigantesque ensemble de données pour se former et comprendre comment produire des phrases cohérentes. Ces données peuvent inclure des œuvres protégées par le droit d'auteur, et il n'existe actuellement aucune protection juridique pour les chansons "écrites dans le style de", par exemple.

Nombreux sont ceux qui craignent, à juste titre, que cela ne nuise au travail des artistes, jusqu'à le rendre complètement obsolète, et nombreux sont ceux qui s'inquiètent pour leur gagne-pain. Ils se demandent pourquoi les gens continueraient à payer pour leurs créations alors qu'ils peuvent produire eux-mêmes des œuvres similaires.

Qu'il s'agisse des caricaturistes et des illustrateurs qui intentent des actions en justice pour récupérer leurs droits d'auteur et faire respecter leur consentement en déposant des recours collectifs, de la controverse suscitée par les photos générées par l'IA lors des Sony World Photography Awards, des musiciens qui s'élèvent contre ChatGPT et déclarent que l'IA "sera la plus grande adversaire des artistes de demain", ou des célébrités qui poursuivent OpenAI pour violation des droits d'auteur, les créateurs du monde entier ont fait part de leurs inquiétudes tout au long de l'année 2023. 

PUBLICITÉ

Les scénaristes ont pris position cette année, organisant les grèves de la Writer's Guild of America (WGA) centrées sur l'IA et les plateformes telles que ChatGPT.

La présidente de la WGA East, Lisa Cullen, commente la situation sur X en déclarant que les scénaristes sont "bien conscients que l'IA jouera un rôle dans la réalisation de films". Elle révèle cependant que "les producteurs demandent déjà aux scénaristes de réécrire des scénarios fournis par l'IA et utilisent l'IA pour lire les scénarios et générer des notes".

Les grèves ont peut-être pris fin, mais l'avenir est loin d'être rose, compte tenu de la volonté incessante des studios de réduire les coûts à tout prix. En l'occurrence, le facteur humain.

Prendre position

Nick Cave a fréquemment pris position contre ChatGPT cette année (image tirée de '20,000 Jours sur Terre')
Nick Cave a fréquemment pris position contre ChatGPT cette année (image tirée de '20,000 Jours sur Terre')BFI - Film4

L'un des artistes les plus virulents et les plus éloquents reste Nick Cave, le rockeur australien, qui a qualifié ChatGPT et ses capacités d'écriture de chansons de "moquerie grotesque de ce que c'est que d'être humain". Il a ajouté qu'une chanson générée par un algorithme "dans le style de Nick Cave" était ridicule, et a pris position pour les artistes du monde entier.

PUBLICITÉ

"Je comprends que ChatGPT n'en est qu'à ses balbutiements, mais c'est peut-être là l'horreur naissante de l'IA : elle n'en sera jamais qu'à ses balbutiements, car elle aura toujours plus à faire, et la direction sera toujours vers l'avant, toujours plus vite".

Il poursuit : "Elle ne pourra jamais être stoppée, ni ralentie, dans sa course vers un avenir utopique, peut-être, ou vers notre destruction totale. Qui peut dire lequel ?"

Il décrit ChatGPT comme un exercice de "réplication en contrefaçon" et a déclaré que si le chatbot est bien capable d'écrire un discours ou un essai, "il ne peut pas créer une véritable chanson originale".

"La triste réalité de ChatGPT, c'est qu'il est destiné à imiter et ne peut jamais vivre une expérience humaine authentique, aussi dévaluée que l'expérience humaine puisse devenir avec le temps".

PUBLICITÉ

Plus tard dans l'année, dans le cadre d'un dialogue permanent que Nick Cave entretient avec ses fans par le biais de son forum ouvert, The Red Hand Files, un fan, Leon, a posé à l'artiste une question sur la créativité et ChatGPT.

Leon a demandé à Cave : "Je travaille dans l'industrie musicale et il y a beaucoup d'enthousiasme autour de ChatGPT. Je discutais avec le compositeur d'un groupe qui utilise ChatGPT pour écrire ses paroles, parce que c'est tellement 'plus rapide et plus facile'. Je ne peux pas vraiment dire le contraire. Je sais que vous avez déjà parlé de ChatGPT, mais qu'y a-t-il de mal à rendre les choses plus rapides et plus faciles ?".

Ce à quoi Nick Cave a répondu : "ChatGPT accélère la marchandisation de l'esprit humain en mécanisant l'imagination. Il rend notre participation à l'acte de création inutile et sans valeur. L'auteur-compositeur dont vous parlez, Leon, qui utilise ChatGPT pour écrire "ses" paroles parce que c'est "plus rapide et plus facile", participe à cette érosion de l'âme du monde et de l'esprit de l'humanité elle-même et, pour le dire poliment, devrait cesser de fumer s'il veut continuer à se qualifier d'auteur-compositeur".

Il ajoute que la raison d'être de ChatGPT est d'"éliminer le processus de création et les défis qui l'accompagnent, en le considérant comme rien de plus qu'un inconvénient qui fait perdre du temps et qui s'oppose à la marchandise elle-même".

PUBLICITÉ

Pour Cave et beaucoup d'autres, être un artiste ne se résume pas à l'imitation, et ces "œuvres d'art" générées par l'IA sont fondamentalement anti-artistiques.

"Il y a toutes sortes de tentations dans ce monde qui rongent votre esprit créatif, mais aucune n'est plus malsaine que cette machine de démoralisation artistique qu'est ChatGPT".

Et après ?

Un accord vient d'être trouvé par l'Allemagne, la France et l'Italie sur plusieurs aspects de la loi européenne sur IA
Un accord vient d'être trouvé par l'Allemagne, la France et l'Italie sur plusieurs aspects de la loi européenne sur IACanva

Les systèmes d'IA générative comme ChatGPT sont omniprésents.

Ils ont modifié la perception du grand public sur l'IA, et même s'il convient de tempérer les propos alarmistes, les inquiétudes prévalent.

PUBLICITÉ

Utilisé correctement, ChatGPT peut apporter une aide précieuse dans la rédaction de documents en langue étrangère, par exemple. Il peut être divertissant et amusant. Mais dans le domaine de la création artistique, l'IA pourrait modifier en profondeur le processus créatif de certains artistes.

Les nombreux appels à une meilleure réglementation de l'IA sont encourageants, en particulier lorsqu'ils concernent les usages criminels de ChatGPT et d'autres systèmes d'IA générative, qui permettent d'exploiter plus facilement les vulnérabilités humaines. 

L'agence financière Bloomberg a rapporté que l'industrie de l'IA générative vaudra 1,3 trillion de dollars au cours des dix prochaines années. ChatGPT n'est donc pas près de disparaître. Il continuera à s'intégrer aux habitudes de travail de nombreux domaines professionnels en 2024.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Voici comment utiliser les nouveaux sites de recherche d'IA générative

IA : ChatGPT consomme plus d'énergie qu'une recherche internet classique

Au cœur du passé du Turkménistan : empires, villes enterrées, et vestiges de la Route de la soie