La Berlinale dévoile le programme de sa compétition 2024

Le festival du film de Berlin dévoile le programme de la compétition 2024
Le festival du film de Berlin dévoile le programme de la compétition 2024 Tous droits réservés Berlin Film Festival
Par David Mouriquand
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

La 74ème édition du Festival du film de Berlin se déroule du 15 au 25 février. Le programme de la compétition a tout pour intéresser les cinéphiles.

PUBLICITÉ

Le Festival international du film de Berlin a révélé les 20 films sélectionnés pour sa compétition officielle.

Il s'agit d'une sélection prometteuse de films, avec plusieurs projets portés par des stars et quelques favoris du cinéma d'art et d'essai. Nous n'envions pas le jury de cette année, dirigé par Lupita Nyong'o, mais nous avons hâte de découvrir ce qui est sans doute le programme le plus éclectique de la Berlinale de ces dernières années.

Voici tout ce qu'il faut savoir sur les films en lice pour l'Ours d'or de 2024.

Les premiers à se démarquer

Cilian Murphy dans "Small Things Like These"
Cilian Murphy dans "Small Things Like These"Berlin Film Festival

Les nouveaux films d'Olivier Assayas, Bruno Dumont et Mati Diop figurent parmi les films sélectionnés pour la compétition, avec des stars comme Rooney Mara (La Cocina), Gael García Bernal et Renate Reinsve (Another End), Sebastian Stan (A Different Man - également avec Reinsve), Isabelle Hupert (A Traveler's Needs) et Cillian Murphy, dont le nouveau film, Small Things Like These, fera l'ouverture de la Berlinale de cette année.

Small ThingsLike These est réalisé par Tim Mielants, de Peaky Blinders, et est basé sur le livre éponyme de l'auteure irlandaise Claire Keegan publié en 2021.

Le film, qui se déroule dans l'Irlande des années 1980, met en scène la star d'Oppenheimer dans le rôle d'un père dévoué qui découvre des vérités troublantes sur les Magdalene Laundries, d'horribles asiles gérés par des institutions catholiques romaines et censés abriter des "femmes déchues". Ciaran Hinds et Emily Watson font partie de la distribution.

Le directeur artistique de la Berlinale, Carlo Chatrian, a déclaré : "Nous sommes convaincus que cette histoire qui allie la bonté envers les plus fragiles et la volonté de s'élever contre l'injustice trouvera un écho auprès de tous".

Il a poursuivi : "Nous sommes impatients de lancer ce film discret mais tout à fait exceptionnel au début de Zeitgeist Irland 24, une année de célébration de la culture irlandaise en Allemagne".

Gael Garcia Bernal dans "Another End"
Gael Garcia Bernal dans "Another End"Berlin Film Festival

Plusieurs films de la programmation attirent déjà l'attention, comme La Cocina, le nouveau film du réalisateur mexicain Alonso Ruizpalacious (A Cop Movie). Présenté comme une histoire d'amour se déroulant dans les cuisines d'un restaurant de Manhattan, il met en scène Rooney Mara dans le rôle d'une serveuse américaine nommée Julia qui se lie d'amitié avec le principal suspect d'un vol commis dans l'entreprise, un cuisinier mexicain sans papiers nommé Pedro (Raúl Briones).

Dans un autre genre, Another End du réalisateur italien Piero Messina (The Wait) met en scène Gael García Bernal dans le rôle d'un homme dont la femme meurt, et Renate Reinsve dans le rôle d'une femme qui loue son corps - dans lequel la mémoire et la conscience de son ancienne femme sont temporairement implantées - et devient sa partenaire.

Renate Reinsve, qui a séduit le public dans The Worst Person in the World, joue également aux côtés de Sebastian Stan (Logan Lucky, I, Tonya) dans A Different Man, qui raconte l'histoire d'un acteur qui a subi une opération de reconstruction faciale et qui doit accepter le fait qu'un rôle de théâtre inspiré de sa vie a été confié à un autre acteur. Le film a été présenté en première mondiale à Sundance au début du mois, et le public aurait été impressionné par les performances du film, l'utilisation du "body horror" et une scène de sexe perverse qui n'a pas laissé les spectateurs indifférents.

Une sélection variée

Gloria!
Gloria!Berlin Film Festival

Le volet Compétition propose une grande variété de genres, ce qui rend cette édition particulièrement attrayante.

Pour n'en citer que quelques-uns :

La comédie musicale Gloria ! de Margherita Vicario, qui se déroule dans un pensionnat vénitien pour femmes du XVIIIème siècle, où un groupe d'artistes défie les canons classiques.

La folie de science-fiction absurde The Empire de Bruno Dumont (Slack Bay, Jeannette) a l'air d'être un sacré délire - regardez la bande-annonce ci-dessous.

Le drame historique From Hilde With Love d'Andreas Dresen met en scène Liv Lisa Fries, de Babylon Berlin, dans le rôle d'une jeune femme qui tombe amoureuse d'un résistant antinazi pendant la Seconde Guerre mondiale.

Veronika Franz et Severin Fiala, dont le deuxième film Ich seh, Ich seh(Goodnight Mommy) est considéré comme l'un des films d'horreur les plus mémorables et les plus surprenants de la dernière décennie, reviennent avec The Devil's Bath.

Isabelle Hupert dans "A Traveler's Needs"
Isabelle Hupert dans "A Traveler's Needs"Berlin Film Festival

Et, comme on pouvait s'y attendre, il n'y aurait pas de Berlinale sans un autre film de Hong Sangsoo (A Traveler's Needs). Le prolifique réalisateur sud-coréen a été récompensé trois années de suite - en 2020, son film The Woman Who Ran a remporté l'Ours d'argent du meilleur réalisateur ; en 2021, Introduction a reçu l'Ours d'argent du meilleur scénario ; et en 2022, The Novelist's Film a remporté le Grand prix du jury de l'Ours d'argent.

PUBLICITÉ

La Berlinale prend position

"My Favourite Cake"
"My Favourite Cake"Berlin Film Festival

L'un des titres phares de la compétition cette année est My Favourite Cake des réalisateurs iraniens Maryam Moghaddam et Behtash Sanaeeha.

Tous deux ont été interdits de voyage par les autorités iraniennes et doivent faire face à un procès en rapport avec My Favourite Cake.

En décembre 2023, les médias locaux ont rapporté que les forces de sécurité iraniennes avaient fait une descente au domicile du monteur du film, saisissant les rushes et le matériel lié à la production.

Les autorités islamistes du pays auraient été irritées par le film, qui, selon le titre officiel, tourne autour de "la vie à huis clos d'une femme vieillissante qui ose vivre ses désirs dans un pays où les droits des femmes sont fortement restreints".

La dernière collaboration de Moghaddam et Sanaeeha, l'étonnant et émotionnellement dévastateur Ballad Of A White Cow, avait été présentée au Festival du film de Berlin en 2021. Le film raconte l'histoire d'une femme qui découvre que son mari exécuté était innocent des accusations portées contre lui.

PUBLICITÉ

Les gardiens de la révolution les ont ensuite poursuivis en justice pour Ballad Of A White Cow et les ont accusés de "propagande contre le régime et d'atteinte à la sécurité nationale". Ils ont été acquittés par la suite, mais le film reste interdit en Iran, un pays qui figure en deuxième position sur la liste de l'indice de liberté d'écriture 2022 de PEN America.

Des cinéastes et des organisateurs de festivals du monde entier ont demandé aux autorités iraniennes d'abandonner toutes les charges retenues contre les deux cinéastes et de lever leur interdiction de voyager.

Le fait que la Berlinale ait choisi ce film en compétition envoie un message fort, car le festival est connu pour ses tendances politiques et pour donner une tribune aux voix confrontées à l'oppression politique.

La France sous les projecteurs

"Suspended Time"
"Suspended Time"Berlin Film Festival

La compétition de la Berlinale de cette année compte plusieurs productions françaises, ce qui témoigne de la richesse de la production cinématographique du pays.

Outre The Empire, le film d'Olivier Assayas sur le thème de la pandémie, Suspended Time, raconte l'histoire de deux couples enfermés ensemble. Avec Vincent Macaigne et Nora Hamzawi, c'est l'un des films les plus attendus de cette sélection.

PUBLICITÉ

Le drame romantique Black Tea de l'auteur africain Abderrahmane Sissako, fait suite à Timbuktu, nommé aux Oscars en 2015. Son nouveau film raconte l'histoire d'une femme qui quitte la Côte d'Ivoire pour commencer une nouvelle vie à Guangzhou, en Chine.

"The Devil’s Bath" de Veronika Franz et Severin Fiala
"The Devil’s Bath" de Veronika Franz et Severin FialaBerlin Film Festival

Spécialités étoilées

En dehors de la compétition, il y aura beaucoup de stars à Berlin cette année, grâce au volet spécial de la Berlinale.

Kristen Stewart, qui a présidé le jury de la Berlinale l'année dernière, est de retour avec le thriller policier queer Love Lies Bleeding de la réalisatrice Rose Glass. Ce thriller met en scène un employé de salle de sport reclus qui s'éprend d'un bodybuilder bisexuel, leur amour déclenchant la violence et les entraînant au cœur d'un réseau criminel.

Le nouveau film de la cinéaste allemande Julia von Heinz, Treasure, avec Lena Dunham et Stephen Fry, sera projeté, ainsi que le film d'horreur Cuckoo de Tilman Singer, qui fait la part belle à Hunter Schafer, la star d'Euphoria.

PUBLICITÉ

Amanda Seyfried fera le voyage pour présenter Seven Veils d'Atom Egoyan, dont la première a eu lieu à Toronto, et Sasquatch Sunset de Nathan Zellner avec Riley Keough et Jesse Eisenberg, dont la première a eu lieu à Sundance, a également été retenu pour la Berlinale.

Vient ensuite la production de Netflix. Adam Sandler, Carey Mulligan et Paul Dano sont attendus sur le tapis rouge cette année pour la première mondiale de Spaceman, dans lequel Adam Sandler joue un astronaute envoyé aux confins du système solaire pour collecter de mystérieuses poussières anciennes.

Et n'oublions pas la série Netflix Supersex, qui se penche sur la vie de la star mondiale du porno italien Rocco Siffredi avec une perspective féministe.

Permettre un dialogue pacifique

Mariette Rissenbeek, directrice générale de la Berlinale, et Carlo Chatrian, directeur artistique
Mariette Rissenbeek, directrice générale de la Berlinale, et Carlo Chatrian, directeur artistiqueMarkus Schreiber/AP

La Berlinale de cette année sera la dernière édition dirigée par Carlo Chatrian et Mariette Rissenbeek. Tricia Tuttle, ancienne directrice du BFI London Film Festival (LFF), en prendra la direction à partir de l'édition 2025.

Avant d'annoncer le programme de la compétition, Mariette Rissenbeek et Carlo Chatrain ont commencé la conférence de presse par une déclaration positionnant le festival par rapport à la guerre actuelle entre Israël et le Hamas à Gaza.

PUBLICITÉ

"Les festivals offrent un espace d'expression artistique et permettent un dialogue pacifique. Ils sont des lieux de rencontre et d'échange et contribuent à la compréhension internationale. Nous pensons qu'à travers le pouvoir des films et des discussions ouvertes, nous pouvons aider à favoriser l'empathie, la prise de conscience, la compréhension, même et surtout dans des moments aussi douloureux que ceux que nous vivons actuellement", avance Carlo Chatrian.

"Notre compassion va à toutes les victimes de la crise humanitaire au Moyen-Orient et ailleurs", ajoute-t-il. "Nous voulons que les souffrances de chacun soient reconnues et que notre programme soit ouvert à la discussion de différentes perspectives sur la complexité du monde".

"Nous sommes également préoccupés par le fait que l'antisémitisme, le ressentiment anti-musulman et les discours de haine se répandent en Allemagne et dans le monde entier. En tant qu'institution culturelle, nous prenons fermement position contre toutes les formes de discrimination et nous nous engageons en faveur de la compréhension interculturelle".

Mariette Rissenbeek a indiqué que plusieurs initiatives étaient prévues pour favoriser un dialogue ouvert sur la crise du Moyen-Orient pendant le festival.

Le 74ème festival du film de Berlin se déroulera du 15 au 25 février.

PUBLICITÉ

Voici le programme de la compétition Berlinale 2024 :

  • "Small Things Like These" de Tim Mielants
  • "Another End" de Piero Messina
  • "Architecton" de Victor Kossakovsky
  • "Black Tea" d'Abderrahmane Sissako
  • "La Cocina" d'Alonso Ruizpalacios
  • "Dahomey" de Mati Diop
  • "A Different Man" d'Aaron Schimberg
  • "L'Empire" de Bruno Dumont
  • "Gloria ! de Margherita Vicario
  • "Hors du Temps" d'Olivier Assayas
  • "In Liebe, Eure Hilde (De Hilde, avec amour) d'Andreas Dresen
  • "Keyke mahboobe man (Mon gâteau préféré)" de Behtash Sanaeeha et Maryam Moghaddam
  • "Langue Etrangère" de Claire Burger
  • "Me el Ain (À qui j'appartiens)" de Meryam Joobeur
  • "Pepe" de Nelson Carlos De Los Santos Arias
  • "Shambhala" de Min Bahadur Bham
  • "Sterben" de Matthias Glasner
  • "Des Teufels Bad (Le bain du diable)" de Severin Fiala et Veronika Franz
  • "Vogter (Fils)" de Gustav Moller
  • "Yeohaengjaui pilyo (Les besoins d'un voyageur) de Hong Sangsoo

Restez à l'écoute d'Euronews Culture pour notre avant-première complète de la Berlinale 2024.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"La Tête froide", un premier film qui évite les clichés sur la migration

Italie : un film de propagande russe projeté malgré les réactions négatives dans le pays

Découvrez les 10 films européens qui ont marqué 2023